Commerce

Suppression de 466 emplois minimum dans le groupe de prêt à porter Happychic (Marques Jules, Brices et Bizzbee)

, Employés et Cadres

Recommander cette page

© Franck CRUSIAUX/REA

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale du Commerce & VRP

Ce sont 88 magasins et un entrepôt qui vont mettre la clef sous la porte :

  • 48 magasins chez Brice ;
  • 30 magasins chez Jules ;
  • 10 magasins chez Bizzbee ;
  • L’entrepôt du Mans avec 44 emplois.

Le siège social situé à Roubaix, lui, va se voir amputer au mieux de 88 postes de travail. C’est 20 à 25 % du nombre total de salariés sur ce site.

La direction, accompagnée du Cabinet Prosphères, a présenté hier aux membres du Comité d’Entreprise lors d’une réunion extraordinaire un projet de restructuration.

La liste des magasins concernés par les futures fermetures, présentée aux organisations syndicales comme confidentielle, a été communiquée auprès des salariés le jour même, ce qui a entrainé la stupéfaction et la colère à la veille de leurs congés.

Ce Cabinet Prosphères est tristement connu pour avoir participé aux plans sociaux de Tati, Grain de malice et récemment Pimkie.

La déléguée syndicale Force Ouvrière, Nadia Ferrante, avait prévenu ses collègues lorsqu’elle a vu arriver le Cabinet Prosphères. Ses inquiétudes se confirment alors qu’elle subit de nombreuses pressions de la part de sa direction (intimidations, sanctions…). Force Ouvrière salue le courage de l’ensemble de sa section et la soutient face aux attaques et dans ses actions pour sauver les emplois chez Happychic.

Force Ouvrière dénonce les pratiques mises en oeuvre par la direction et le Cabinet Prosphères qui répondent à une logique de réduction des coûts afin d’augmenter exclusivement les dividendes des actionnaires, les salariés étant considérés comme une variable d’ajustement pour une meilleure rentabilité.

Un rendez-vous est pris entre les élus, délégués syndicaux, militants, et salariés qui se sont mobilisés récemment pour discuter des actions à venir afin de contrer les plans de la direction.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Sébastien BUSIRIS
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément