Suppression des critères de pénibilité par le gouvernement : une décision hâtive !

Agroalimentaire par FGTA-FO

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

La FGTA-Force Ouvrière, signataire de l’accord pénibilité dans la branche des Distributeurs Conseil Hors Domicile (DCHD), premier accord sur la pénibilité étendu, a pris acte de la décision prise par le gouvernement de modifier les critères de pénibilité en supprimant : la manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques.

Stéphanie Prat Eymeric, en charge du secteur pour la FGTA-FO, dénonce :

Par cette décision du Gouvernement, cet accord de branche tombe ! C’est un véritable manque de respect vis-à-vis des salariés de cette branche, mais aussi un non-respect des partenaires sociaux qui ont apposé leurs signatures sur cet accord innovant (1er accord étendu dans le secteur alimentaire) !

Employeurs comme salariés, ensemble autours de la table des négociations des DCHD, ont pris conscience et ont reconnu l’impact des vibrations, des charges lourdes (donc du portage) sur les salariés, impact qui retombe inéluctablement sur la société en général.

En effet, le rapport a mis en évidence l’exposition des salariés aux vibrations, ce qui a incité les entreprises à procéder à la réfection des sols avec pour résultat une moindre exposition aux vibrations C’est pourquoi les partenaires sociaux de la branche ont mis tout en œuvre pour essayer de préserver des salariés en bonne santé tout au long de leur vie au travers de solutions comme :

 des formations adaptées à la lutte contre la pénibilité ;

 mise en place des bonnes pratiques afin de réduire les risques de TMS ;

 départ anticipé d’un senior et remplacement de celui-ci par une autre personne.

La FGTA-FO, fidèle à ses principes, annonce d’ores et déjà qu’elle mettra tout en oeuvre pour défendre les dispositions de cet accord, pour le bien être des salariés !

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Abattoirs : « Les salariés qui arrivent à la retraite sont cassés physiquement et psychologiquement »

Conditions de travail par Nadia Djabali

Mal aux doigts, aux articulations, aux os, déchirures musculaires, lombalgies, hernies discales, stress et cauchemars, le métier d’opérateur dans les abattoirs est l’un des plus difficiles du monde industriel. Le journaliste Geoffrey Le Guilcher s’est fait embaucher dans l’un d’eux et a enquêté pendant 40 jours. Entretien.

Exposition à la pénibilité : quelque chose à déclarer ?

Communiqué de FO par Jocelyne Marmande

Ce 31 janvier, les entreprises doivent avoir déclaré l’exposition de leurs salariés aux facteurs de pénibilité au titre de l’année 2016. A noter que les entreprises ont jusqu’à six mois supplémentaires pour rectifier leur déclaration, ce délai étant porté à trois ans pour les rectifications faites en faveur du salarié.