Syndicat et adhérents FO, salariés des TPE : Le secrétaire général Yves Veyrier en déplacement dans le département des Landes.

Syndicat et adhérents FO, salariés des TPE : Le secrétaire général Yves Veyrier en déplacement dans le département des Landes

Election TPE du 22 mars au 6 avril par Prescillia Bourguignon

Article publié dans le cadre de la campagne Election TPE du 22 mars au 6 avril

Le mardi 9 mars, le Secrétaire général, Yves Veyrier s’est rendu à Dax dans les Landes à la rencontre des adhérents FO de différents secteurs dans le département.

Dès le matin, visite de l’entreprise de transports urbains RDTL Trans Landes, à Saint-Vincent-de-Paul. Une rencontre avec la direction et les délégués FO a permis de faire un état des lieux du dialogue social au sein de la structure qui se veut constructif et positif. L’activité des transports scolaires et touristiques s’étant arrêtée en pleine crise sanitaire, l’entreprise a maintenu le salaire de ses conducteurs. Le secrétaire général de l’Union départementale FO des Landes, Pierre Naran a soulevé deux questions d’actualité. En réponse à l’enjeu écologique, l’entreprise a investi dans le carburant bio-gaz (une station d’alimentation et l’achat de bus adaptés). En outre, l’eau utilisée pour le nettoyage des bus est de l’eau de lavage recyclée et de l’eau pluie récupérée et stockée. La sécurité est aussi un sujet de préoccupation porté par le syndicat. Un conducteur de bus est décédé des suites de son agression en août 2020 à Bayonne. Des dispositifs de dissuasion et d’alerte sont progressivement installés dans les bus. En conclusion de ces échanges le secrétaire général n’a pas manqué de souligner l’échéance des négociations de salaires en cours. La rencontre s’est terminée par la visite des différents ateliers de la structure : réparation des bus, parking, peinture…

Crise sanitaire, conditions de travail, statuts, cyberattaque : les salariés de l’hôpital de Dax face à de nombreux enjeux

Après les transports urbains, l’hôpital de Dax où le syndicat avait installé un barnum aux couleurs FO à l’entrée, faute de pouvoir – pour des raisons sanitaires – entrer dans l’établissement. L’établissement compte 2 500 personnels dont 2 000 dits non médicaux (infirmières, aides-soignantes, kinésithérapeutes, orthophonistes… et personnels techniques et administratifs). Si la tension est restée faible lors du premier confinement en mars et avril 2020, le centre hospitalier a dû faire face à la deuxième vague. A cela s’ajoute les questions et incertitudes liées aux restructurations associées au GHT (Groupement hospitalier de territoire concernant Dax et Mont de Marsan). La gestion à flux tendu des effectifs, les difficultés de recrutement, dues notamment au déficit d’offres de formation mettent les personnels en difficultés. La solution proposée des 12h de travail n’est pas idéale et l’inquiétude demeure lorsqu’il faudra un retour au travail normal et une reprendre des plannings réglementaires. Le résultat obtenu par FO dans les négociations du Ségur (183€ pour toutes et tous et revalorisation des carrières) est plus que bienvenu. Il n’en demeure pas moins que les personnels techniques et administratifs attendent aussi des améliorations de carrière. A cela est venue s’ajouter une contrainte de taille, celle d’une cyberattaque qui a conduit à une suppression de tous les dossiers patients et à l’impossibilité de saisir de nouvelles données. Le suivi des ordonnances a dû, par exemple, être repris sur papier. Cette cyberattaque a un impact considérable sur les prises en charge des patients. Après une rencontre avec le DRH, Monsieur Audouy, Yves Veyrier a échangé avec de nombreux adhérents FO sur le stand. L’occasion de faire part de leurs difficultés mais aussi de leurs succès, comme le délégué de l’entreprise AII (Sécurité incendie) se félicitant d’avoir obtenu 92% des voix aux élections professionnelles.

Election TPE : une campagne syndicale confrontée à la fermeture des restaurants

La matinée s’est terminée chez un restaurateur de Dax, Le Ramuntcho. Le jeune restaurateur-cuisinier partage son activité entre deux établissements : un restaurant et une boulangerie. Il compte 18 salariés (10 au restaurant et 8 en boulangerie). Comme beaucoup d’autres établissements, qui ont dû s’adapter à la période de crise sanitaire, le restaurateur a dû mettre les salariés du restaurant en chômage partiel, ne servant, avec le couvre-feu de 18h, principalement que de la vente à emporter le midi. Il a fait part de son inquiétude pour ses apprentis qui ont perdu une année dans leurs parcours scolaires à cause de cette crise. Avec les salariés de la boulangerie la discussion a porté sur l’élection TPE (22 mars au 6 avril prochain), la structure comprenant moins de 11 salariés. Certains d’entre eux ont pu confirmer qu’ils avaient bien reçu le courrier les informant qu’ils étaient électeurs. Évidemment, Yves Veyrier les a invités à surveiller la réception de leurs identifiants de vote, à partir du 15 mars prochain, afin de pouvoir voter FO ! Durant cet échange, le secrétaire général de l’union départementale des Landes, Pierre Naran, a souligné l’attachement au commerce de proximité.

La matinée s’est conclue par des échanges à bâtons rompus avec les responsables de l’Union locale et des syndicats FO de Dax.

Plus dans la campagne Election TPE du 22 mars au 6 avril
Tous les articles de la campagne

Les élections dans les TPE - Elles ont tout d’une grande

Election TPE du 22 mars au 6 avril par  Michel Pourcelot

Du 23 novembre au 6 décembre 2020 se dérouleront les élections professionnelles dans les TPE, les très petites entreprises. Elles ont leur importance de par les millions de salariés concernés (un salarié sur cinq en France) et de par leur contribution à la mesure de la représentativité des organisations syndicales. FO a lancé une campagne en direction de ces millions de salariés.