Emploi et salaire

Téfal : réquisitions inacceptables en appel contre l’inspectrice du travail et le lanceur d’alerte

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Manifestation de soutien à l’inspectrice du travail Laura Pfeiffer à Chambéry (73) le 14 septembre. Photo UD FO 74.

A l’appel d’une intersyndicale, plus de 300 personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Chambéry, le 14 septembre. Ils demandaient la relaxe de l’inspectrice du travail et du lanceur d’alerte poursuivis dans l’affaire Téfal et jugés en appel.

Plus de 300 personnes se sont rassemblées le 14 septembre à l’appel d’une intersyndicale devant le palais de justice de Chambéry. Elles venaient apporter leur soutien et demander la relaxe de Laura Pfeiffer, inspectrice du travail, et de l’ex-salarié lanceur d’alerte poursuivis dans l’affaire Téfal de Rumilly (Haute-Savoie), jugés en appel. Il leur est reproché d’avoir rendu publics en 2013 des mails internes à l’entreprise montrant que la direction avait cherché à entraver le travail de l’inspectrice.

Tous deux avaient été condamnés en première instance à 3500 euros d’amende avec sursis en décembre 2015 par le tribunal correctionnel d’Annecy. La condamnation pour « violation du secret professionnel » et « recel d’e-mails internes » devait être inscrite sur leur casier judiciaire.

Décision rendue le 16 novembre

L’audience a duré plus de six heures. L’avocat de Laura Pfeiffer, Me Henri Leclerc cité par l’AFP, a plaidé pour la relaxe de sa cliente. « L’infraction n’est pas constituée » car l’inspectrice a agi ainsi dans « le cadre de la nécessité de sa défense », a-t-il estimé.

Dans ses réquisitions, l’avocate générale a demandé la confirmation de la peine prononcée en première instance.

« Ces réquisitions sont inacceptables alors que l’inspectrice n’a fait que son travail, il n’y a pas de demi-mesure possible, dénonce Pierre Didio, secrétaire général de l’union départementale FO de Savoie. Et avec une inscription au casier judiciaire, elle perdrait son emploi. »

La décision sera rendue le 16 novembre 2016.