Toilettes de la SNCF, une semaine de grève : La SNCF doit assumer ses responsabilités

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

Depuis une semaine les agents de nettoyage des toilettes des gares de la SNCF s’engagent dans la grève. Après la Gare Saint Lazare, la Gare du Nord, puis la Gare de Marne la Vallée, c’est aujourd’hui à la Gare d’Austerlitz. Ils refusent d’être virés du jour au lendemain à l’occasion d’un changement de prestataire alors que leur convention collective prévoit la poursuite de leur contrat de travail.

Pour ce faire, la SNCF a modifié son marché afin d’économiser sur la prestation « Toilettes » et agit ainsi comme un patron-voyou, n’hésitant pas à supprimer l’emploi de salariés ayant plus de vingt ans d’ancienneté sans aucun préavis. De plus, ce changement pour les usagers s’accompagnera inéluctablement d’une augmentation des tarifs pour l’accès aux toilettes.

Aujourd’hui, quatre gares en Ile de France sont concernées, demain, c’est toutes les gares et des dizaines de salariés vont perdre leur emploi.

La FEETS-FO apporte son soutien aux salariés engagés dans la grève, exige du donneur d’ordre, la SNCF, le respect des dispositions réglementaires et légales par l’application de la convention collective des entreprises de propreté.

La FEETS FO alerte le Ministre de tutelle de la SNCF, M Vidalies, sur cette volonté de dumping social par la Société nationale, à l’heure où il fait de 2015 : une année de combat contre le dumping social.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Toilettes de la SNCF : La détermination a gagné, les salariés sont maintenus dans leurs droits

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

Par accord conclu ce jour entre la SNCF, Spaciao Confort et 2theloo, accord porté à la connaissance des salariés, il a été décidé que la société 2theloo s’engageait à reprendre l’ensemble des personnels affectés sur les chantiers en grève au sein des gares de Paris aux conditions actuelles conventionnelles (...)

Jean-Claude Mailly défend le rôle interprofessionnel des syndicats

#FO2018Lille par Nadia Djabali

C’est devant plus de 3 500 délégués que Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière a entamé son discours inaugural du 24e Congrès de la confédération syndicale. Le rendez-vous se tenant à Lille du 23 au 27 avril 2018, trois interventions ont toutefois précédé la prise de parole du secrétaire général de FO.