Tokheim : après la tension, la colère

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

A partir du 10 octobre, après plusieurs semaines d’échanges stériles, c’est à l’appel de FO et par la grève que les salariés de Tokheim Services France se battront pour leur pouvoir d’achat et le retour à un véritable dialogue social.

C’est grâce au travail acharné de plus de 1 000 salariés que le groupe est devenu leader sur son secteur, celui de la station-service publique, privative et industrielle. Or, depuis la reprise de TSG par des responsables du groupe et par l’actionnaire majoritaire HLD, le dialogue social n’est plus à la hauteur des attentes des salariés et ne porte plus aucun fruit.

Après de nombreuses tentatives infructueuses de négociation, les salariés ont pu découvrir sur leur salaire de septembre la décision unilatérale de l’employeur leur attribuant pour 2022 une augmentation générale allant de 1,5 à 2 %.

Fatigués de produire une richesse dont on ne leur accorde aucune part et s’inquiétant de plus en plus pour les fins de mois dans un contexte d’inflation galopante, c’est sans surprise que la quasi-unanimité des salariés ont déjà fait savoir à leur encadrement qu’ils répondront favorablement à l’appel à la grève du syndicat FO, majoritaire chez Tokheim Services France, dès le 10 octobre. Ce faisant, ils entendent dénoncer la baisse significative de leur pouvoir d’achat malgré de bons résultats économiques et l’absence de dialogue social avec les représentants du personnel depuis l’arrivée de M. Jean-Marc Bianchi à la tête du groupe.

La Fédération FO de la Métallurgie apporte tout son soutien aux salariés de TSF qui seront en grève dès le 10 octobre afin de faire entendre leurs revendications auprès des actionnaires du groupe TSG.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Fonction publique : la mobilisation s’inscrit dans la durée

Service Public par  Valérie Forgeront

Réunies lors d’une conférence de presse le 17 avril, les neuf organisations de la fonction publique dont l’interfédérale FO (UIAFP-FO) ont jugé sévèrement la surdité du ministère de l’Action et des comptes publics –et plus largement de l’Exécutif– vis-à-vis des revendications, notamment salariales.

Stations-service : bientôt le redémarrage ?

Fédération FO Métaux

Pour faire le plein, il faut des cuves pleines et des pompes qui fonctionnent. Pour que la deuxième condition soit remplie, c’est sur les salariés de Tokheim Services Group, leader de la maintenance des stations-service, qu’il faut compter.