Travail du dimanche, les patrons disent « merci Macron »

Actualités par Mathieu Lapprand

Le projet de loi Macron « Pour la croissance et l’emploi » reprend les préconisations du rapport Bailly. Qualifié par Jean-Claude Mailly de « fourre-tout libéral », il propose notamment un bouleversement de la législation sur le travail dominical. Dans les zones touristiques, le texte exempte les entreprises de moins de 20 salariés de toute obligation de contrepartie, déplore Didier Porte, Secrétaire confédéral, qui rappelle la revendication de la Confédération du « droit à une compensation identique pour tous les salariés par le doublement du taux horaire et le droit à un repos compensateur équivalent en temps ». -

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Le 9 avril, grève et manifestations dans tout le commerce

Communiqué des Fédérations CGT, FO et SUD du commerce par Employés et Cadres

Le gouvernement, au service des grandes enseignes, a la volonté : de nous faire travailler de 5 à 12, voire 52 dimanches par an ; de créer des zones touristiques internationales sur Paris, la côte normande et d’azur ouvertes toute l’année et de nous y faire travailler tous les dimanches et la nuit ; de (...)

Nulle part FO Commerce ne signera la destruction du repos dominical

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce
2016, 110e anniversaire de la loi sur le repos dominical, conquête sociale obtenue après plus d’une trentaine d’années de mobilisations.
C’est dans les grands magasins parisiens que l’appel à la grève fut entendu le 17 mai 1869 pour obtenir le (...)