Très belle progression de FO aux élections professionnelles des Industries Électriques et Gazières

CSE par Énergie et Mines

Communiqué de FO Énergie et Mines

Les premières élections de CSE dans les Industries Électriques et Gazières se sont déroulées le même jour dans les entreprises de la Branche.

FO enregistre une progression généralisée dans la quasi-totalité des entreprises de la Branche.

Dans les deux grands groupes électriques et gaziers, FO enregistre une progression parfois spectaculaire.

À Engie, nous enregistrons plus de 10 % dans la maison-mère, plus de 4% à GRT Gaz et 1,2% à GRDF.

Dans le groupe EDF, nous progressons de 1,64 % dans la maison-mère, à RTE de 1,2%, à Enedis de 1%.

Dans les entreprises locales de distribution, FO progresse également par exemple à Électricité de Strasbourg de 2,5% à 40%, fait une progression très forte à GEG et à Séolis, conserve sa première place à Sorégies et dans de nombreuses plus petites entreprises de cette Branche.

FO Énergie et Mines remercie tous les militants, adhérents et sympathisants qui lui ont fait confiance.

C’est un formidable encouragement à poursuivre notre combat contre la remise en cause du Service Public, que ce soit à EDF avec le projet Hercule ou à Engie avec le projet de privatisation totale.

Ce vote est aussi la confirmation que les salariés se reconnaissent dans notre combat pour le maintien de notre Statut et contre la réforme des retraites que nous combattrons avec détermination aux côtés de notre Confédération le 5 décembre.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

Le 7 mars 2017 : Entreprises mortes, nous avons la force de les faire plier

Service Public par Énergie et Mines

Pour FO Énergie et Mines, se concrétise ce dont nous ne doutions pas ; c’est bien par la puissance de l’unité que nous ferons céder les employeurs. Nous avions raison de proposer en début d’année l’action unitaire. C’est une évidence : face aux employeurs et aux pouvoirs publics, c’est par l’action intersyndicale que nous sommes en train de les faire plier.