Un cluster Covid à l’entrepôt Conforama de Saint-Georges d’Espéranche – l’employeur refuse de fermer le site !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Jean-Claude MOSCHETTI/REA

Communiqué de la FEC-FO - Section Commerce & VRP

15 cas de Covid ont été détectés en quelques jours, dont au moins 2 de la variante « anglaise », parmi les salariés du site logistique Conforama de Saint-Georges d’Espéranche (38), soit plus de 10% de l’effectif.

Malgré ces données alarmantes, qui évoluent de jour en jour, voire d’heure en heure, la direction de Conforama refuse la demande de Force Ouvière de faire fermer le site : une fois de plus, la finance passe avant la santé des travailleurs.

Une réunion extraordinaire du CSE, le 11 février 2021, organisée à la demande des élus, a permis par un vote à l’unanimité de déclencher un droit d’alerte. En attendant, la seule solution proposée par la direction a été... d’attendre lundi prochain, 15 février, pour un test de dépistage auprès de salariés volontaires. La Carsat, la mairie, l’inspection du travail, l’ARS ont été prévenues, sans réaction de leur part à ce jour.

En conséquence, les salariés, qui se sentent abandonnés par leur employeur aussi bien que par les pouvoirs publics, sont dans un état de stress et de peur, ainsi que leur famille. Faut-il attendre que d’autres dizaines de salariés continuent à risquer leur santé, voire leur vie ?

Force Ouvière rappelle que l’employeur est seul responsable de la santé physique et psychique des salariés et renouvelle solennellement sa demande à la direction de Conforama : cet entrepôt doit fermer tant que la contamination n’est pas totalement jugulée.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

SNCF : pour FO, pas de reprise du trafic sans moyens de protection efficaces

Toute l’actualité par Clarisse Josselin

La direction de la SNCF pourrait mettre la moitié des trains en circulation dès le 11 mai, puis monter en puissance jusqu’à l’été. Or elle admet être incapable d’assurer une distanciation sociale entre les passagers. Pour FO-Cheminots, il n’y aura pas de reprise sans moyens de protection satisfaisants pour les agents face au risque sanitaire.

Bâtiment : la fédération FO lance un « appel au droit de retrait général »

Toute l’actualité par Evelyne Salamero

Après avoir pris connaissance, le 26 mars au soir, des corrections apportées par le gouvernement au projet de guide de bonnes pratiques élaboré par les organisations patronales et syndicales pour faire barrage au Covid-19 sur les chantiers urgents, la Fédération FO du Bâtiment a décidé d’appeler l’ensemble des salariés du secteur confrontés à un risque de contamination à exercer leur droit de retrait.