Un plan peut en cacher un autre

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

L’annonce d’un PSE lors du CSE extraordinaire du 12 janvier a mis les salariés du site d’Amcor Sarrebourg (Moselle) devant le fait accompli.

Ils avaient pourtant obtenu de la direction la garantie qu’aucun projet ne viendrait menacer les emplois avant le mois de juin, mais le groupe n’a pas hésité à ne pas respecter son engagement pour finalement dévoiler un projet de licenciements massif qui menace finalement l’ensemble du site.

En effet, aux 47 licenciements potentiels qui sont prévus dans la « première vague », et qui concernent les emplois considérés par la direction comme indirects (supply chain, qualité, technique, OSHE, stock et maintenance), se rajoute maintenant des postes de coordinateurs de production, ce qui risque à terme de mettre le site en péril. Pour FO Métaux, il est donc clair que rien n’empêchera Amcor de faire de même avec les autres emplois directs restants.

Pour continuer dans les mauvaises nouvelles, malheureusement un plan peut en cacher un autre. En effet, un deuxième plan de licenciements a été annoncé chez Flint couleur à Paris suite à la rupture de contrat avec Amcor Sarrebourg. Cette fois-ci, ce sont 12 personnes qui sont concernées.

Face à l’actualité et aux ambitions de l’exécutif de défendre le marché du travail, les décisions d’Amcor ne vont pas dans le bon sens. La Fédération FO de la Métallurgie dénonce ces pratiques et demande aux pouvoirs publics de mettre fin à l’hémorragie sur le front de l’emploi.

L’indifférence face aux PSE qui fleurissent en France ne peut plus durer, il est temps de se battre enfin pour le maintien de nos emplois sur notre territoire !

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Congrès FO Métaux : aucun licenciement contraint, c’est possible

InFO militante par Evelyne Salamero, L’Info Militante

« Notre industrie, nos emplois ! » est le slogan officiel de la fédération FO de la métallurgie depuis plusieurs années. Mais à l’heure où la crise sanitaire menace d’emporter des dizaines de milliers d’emplois dans son sillage, les métallos FO l’ont réaffirmé avec une vigueur redoublée lors du 23e congrès de leur fédération, du 7 au 9 octobre, au Palais des Congrès Acropolis de Nice.