Un premier coup de semonce au gouvernement très réussi

Grève du 4 novembre à EDF par Énergie et Mines

Communiqué de la Fédération Nationale de l’Energie et des Mines Force Ouvrière

La journée de grève du 4 novembre a été une vraie réussite !

Dans l’hydraulique, où il y avait un appel de l’ensemble des syndicats, il y a eu selon la direction elle-même 63 % de grévistes, avec des actions très fortes comme le blocage du Rhin, des occupations d’usines, des interpellations d’élus… ce qui témoigne de la détermination des hydrauliciens à ne pas laisser EDF être dépossédée de son outil industriel.

Il y a là clairement un rejet total de l’oukaze bruxellois visant à casser EDF et une exigence forte à faire que le gouvernement refuse de s’incliner devant cette destruction programmée d’EDF. Rappelons que le gouvernement a deux mois pour répondre à cette mise en demeure : il sait maintenant clairement que le personnel ne laissera pas faire !

La mobilisation d’autres secteurs d’EDF témoigne du mécontentement et des inquiétudes de l’ensemble du personnel d’EDF.

Dans la production nucléaire, les salariés de Fessenheim se sont très fortement mobilisés, mais aussi d’autres centrales avec des taux de plus de 20 % jusqu’à 40 % (Saint Laurent des Eaux, Bugey, Blayais, Dampierre, Paluel…).

« Le Gouvernement sait maintenant que le personnel ne laissera pas faire ! »

La DAIP a vu aussi une mobilisation significative de près de 25 %.

Dans la production thermique classique, il y eu 30 % de grévistes.

Des mouvements ont également eu lieu au Commerce.

Dans tous ces derniers cas, seul FO avait appelé à une grève sur l’ensemble d’EDF et cet appel avait été parfois relayé par d’autres syndicats au plan local.

De son côté, l’Administrateur FO avait décidé, en lien avec sa Fédération, de quitter la séance du Conseil après lecture d’une déclaration dénonçant l’attitude du gouvernement qui affaiblit dangereusement EDF.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

Mobilisation du 4 novembre 2015 pour un Service Public Républicain

FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

À l’appel de la Fédération FO au sein de l’intersyndicale, les agents des IEG et plus particulièrement ceux d’EDF étaient appelés à manifester leur opposition aux injonctions libérales de la Commission européenne qui pourraient conduire à la désintégration d’EDF et à la fin d’un service public moderne (...)