Un projet de décret précise la composition et le rôle du comité de pilotage du tiers payant

Complémentaire santé par Secteur Retraites

La Direction de la Sécurité sociale travaille actuellement sur un projet de décret relatif au comité de pilotage du tiers payant, en application de l’article 83 de la loi de modernisation de notre système de santé.

Lettre Retraite
PDF - 218 ko

Selon le projet présenté aux différentes parties prenantes, le comité de pilotage est créé pour une durée de trois ans et se réunit au moins deux fois par an. Il devra, selon le projet de décret, évaluer la mise en oeuvre du tiers payant au cours des différentes étapes de la généralisation, notamment pour les frais relatifs aux soins des assurés souscripteurs de contrats bénéficiant de l’aide au paiement d’une complémentaire santé à compter du 1er juillet 2015 ; des assurés reconnus atteints d’une ALD et des assurés bénéficiant de l’assurance maternité à compter du 1er janvier 2016 ; et enfin de l’ensemble des assurés dans le cadre de la généralisation à compter du 1er janvier 2017.

Cette évaluation peut donner lieu, « en tant que besoin, à la formulation de recommandations visant à améliorer la procédure de tiers payant et à faciliter l’exercice de celui-ci par les professionnels de santé », précise le texte.


(Source : dépêche AEF N°532746 du 1er mars 2016)

Sur le même sujet

Santé : L’accès aux soins dentaires en question

Protection Sociale par Françoise Lambert

Près d’une personne sur cinq déclare avoir renoncé à des soins dentaires pour les raisons financières. La Cour des comptes a tiré la sonnette d’alarme fin septembre. C’était juste avant le début de la négociation entre l’Assurance maladie et les chirurgiens-dentistes sur une nouvelle convention médicale.

Santé : Quel avenir pour le tiers-payant ?

Protection Sociale par Françoise Lambert

Le dispositif du tiers-payant, qui vise à éviter l’avance des frais chez le médecin, aurait-il du plomb dans l’aile avant même son application pleine et entière ? Contesté par les médecins, il pourrait voir son avenir compromis après les élections présidentielles cette année.