Une bataille engagée depuis dix-huit mois

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Clarisse Josselin

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !
Yves Veyrier accompagné de Béatrice Clicq, Michel Beaugas et Philippe Pihet reçus à Matignon, le 5 septembre 2019, par le Premier ministre Édouard Philippe et les ministres Jean-Paul Delevoye et Agnès Buzyn dans le cadre de la concertation sur le futur « système universel » de retraite. © F. Blanc

Avril 2018 – mai 2019 : Jean-Paul Delevoye, nommé en septembre 2017 Haut-commissaire à la réforme des retraites, ouvre la concertation avec les interlocuteurs sociaux, dans le cadre de réunions bilatérales. La disparition des quarante-deux régimes existants au profit d’un système universel par points est une promesse de campagne du candidat Macron. En parallèle une consultation citoyenne est lancée via une plate-forme en ligne et des ateliers participatifs.

Octobre 2018 : Alors que le candidat Macron a promis de ne pas toucher à la règle des 62 ans, l’idée d’un âge pivot fuite dans les médias. Lors d’une réunion en multilatérale le 10, l’exécutif confirme le maintien de l’âge légal à 62 ans.

Janvier 2019 : Un document de travail remis aux syndicats propose deux scénarios dont un concevant un système de surcote en fonction d’un âge de référence qui n’est pas précisé.

Mars 2019 : Le 17, la ministre des Solidarités se dit favorable à un allongement de la durée du travail avant de faire volte-face le 19. Le 20 mars, le Premier ministre évoque la possibilité de travailler plus longtemps pour financer la dépendance. Face à ces annonces contradictoires, le CCN de FO, réuni fin mars, refuse de servir de caution à une remise en cause des droits à la retraite. Sans réponse à un courrier demandant au Premier ministre de publier son projet de réforme, FO quitte la concertation le 16 avril.

24 avril 2019 : Jean-Paul Delevoye affirme que l’âge légal reste fixé à 62 ans mais que le gouvernement incitera les Français à partir à 63 ou 64 ans. Le lendemain, Emmanuel Macron annonce en conférence de presse qu’on doit travailler plus longtemps.

18 juillet 2019 : Jean-Paul Delevoye rend son rapport dans lequel il présente les orientations de la réforme. Il y évoque un âge du taux plein à 64 ans.

26 août 2019 : À la surprise générale, Emmanuel Macron annonce sur France 2 qu’il préfère un accord sur la durée de cotisation plutôt que sur l’âge de départ à la retraite.

Début septembre 2019 : Jean-Paul Delevoye entre au gouvernement. Les interlocuteurs sociaux sont reçus en réunion bilatérale à Matignon.

12 septembre 2019 : Dans un discours devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE), le Premier ministre précise le calendrier et la méthode choisie pour poursuivre la mise en place de la réforme des retraites. Une nouvelle phase de concertation avec les interlocuteurs sociaux est prévue de mi-septembre à début décembre. Elle porte sur quatre thèmes dont les conditions d’ouverture des droits (notamment les questions d’âge de départ et de durée de cotisation) et le pilotage financier du système. De nouvelles consultations citoyennes sont également prévues de fin septembre à fin décembre via une plate-forme numérique et des réunions publiques.

Le gouvernement espère un vote du projet de loi par le Parlement d’ici à l’été prochain. Le nouveau système, qui commencerait à entrer en vigueur en 2025, s’appliquerait entièrement en 2040.

21 septembre 2019 : FO appelle à un rassemblement national à Paris pour défendre les régimes de retraite.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Tous les articles de la campagne

Lettre aux syndicats : en Force pour nos retraites

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Yves Veyrier

Nous sommes maintenant à deux semaines du 5 décembre. « Tous les regards sont tournés vers cette date ». Et pour cause ! A la suite de la position prise par le CCN de la confédération FO, à l’unanimité, portée par la réussite du 21 septembre, « la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain » fait son chemin.

Retraites : bataille de communication en vue

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Le fait que le président de La République juge nécessaire de s’investir lui-même sur le dossier des retraites, indique que malgré près de deux ans de concertations, conduites par le Haut-Commissaire, avec les organisations syndicales, y compris citoyennes par le biais de plateformes et ateliers participatifs, le gouvernement est loin d’avoir convaincu.