Une étude alerte sur les conséquences du Ceta

Libre-échange par Nadia Djabali

Deux chercheurs américains de l’université de Tufts, près de Boston, ont publié une étude alarmante sur les conséquences de l’accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’UE également appelé Ceta.

Pour ces universitaires, la réduction des coûts commerciaux liés à la suppression des droits de douane et des barrières non tarifaires (normes techniques ou sanitaires ou règlementation favorisant les entreprises locales et nationales) prévues par le Ceta auront des effets négatifs sur le long terme.

Ce traité entrainerait selon eux la disparition de 227 000 emplois au sein des pays signataires dont 204 000 emplois en Europe. La France perdrait quant à elle 45 000 emplois. L’effet du Ceta toucherait au delà des parties signataires : ainsi 80 000 emplois pourraient également disparaître hors UE et Canada.

Un PIB en berne

Sur le long terme, les salaires augmenteraient plus lentement au profit des revenus du capital. Le manque à gagner côté salaires serait de l’ordre de 1 331 euros annuel en France estiment-ils.

L’accroissement du chômage et la baisse des dépenses des ménages en résultant entraineraient une perte de PIB de 0,49% en Europe.

Nadia Djabali Journaliste à L’inFO militante

Tous les articles du dossier

7 octobre 2015 - Journée mondiale de solidarité pour le travail décent : halte à la cupidité des entreprises

Communiqué de Force Ouvrière par Andrée Thomas

La mondialisation libérale met en évidence la cupidité des entreprises dans leur course aux profits. Pour les salariés, ça se traduit notamment par des salaires de plus en plus bas, des emplois précaires et atypiques, des attaques répétées contre les droits collectifs, la négociation collective et la (...)

Le Parlement européen adopte un compromis sur le TTIP

La lettre électronique @ ctualités Europe international n°28 – 10 juillet 2015 par Secteur Europe - International

Après le report d’un premier vote en juin, le Parlement européen a finalement adopté le 8 juillet son avis sur les négociations en cours sur le TTIP. Le projet de rapport avait été approuvé fin mai en commission du commerce international après le dépôt d’amendements soutenant que des tribunaux publics (...)