Université, lycées : appel à la mobilisation le 1er février 2018

Education nationale par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

La majorité des organisations syndicales enseignantes et les principaux syndicats étudiants et lycéens qui exigent le retrait du projet de loi sur la réforme des conditions d’accès à l’université, dénonçant une sélection qui ne dit pas son nom, appellent à une mobilisation le jeudi 1er février 2018 dans les universités et les lycées, y compris par la grève, et à multiplier les assemblées générales dès aujourd’hui.

La quasi-totalité des filières universitaires ouvertes transformées en filières sélectives ? Les organisations syndicales vent debout contre le projet de réforme du gouvernement en sont convaincues.

La Fédération FO de l’enseignement, la culture et la formation professionnelle (FNEC-FP FO), ainsi que la CGT, la FSU, Sud, et l’Unef, Solidaires étudiants, les organisations lycéennes SGL, UNL et UNLSD, soulignent également le lien entre cette réforme et celle du bac actuellement en préparation.

Réforme de l’accès à l’université puis réforme du Bac…

Si, expliquent-elles, Il n’y a pour l’instant pas d’informations concrètes en dehors des fuites dans la presse, tout semble indiquer que cette deuxième réforme risque d’entériner la fin du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, la réduction du nombre d’épreuves terminales et des horaires disciplinaires.

Le droit d’accès à l’université, mais aussi l’obtention du Bac dépendraient désormais de critères locaux, avec des « attendus » de compétences différents d’une fac à l’autre et des résultats au Bac dépendant en partie du contrôle continu au lycée.

Soulignant également que la réforme de l’accès à l’université vise à sélectionner les étudiants pour éviter d’avoir à augmenter les capacités d’accueil des établissements et donc leurs moyens, les organisations syndicales exigent l’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post bac.

Elles ont d’ores et déjà décidé de se réunir à nouveau dès le 1er février 2018 au soir pour proposer des suites à cette journée de mobilisation.

Sur le même sujet

Universités : une majorité d’organisations enseignantes appellent à amplifier la mobilisation

Service Public par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

La majorité des fédérations de personnels de l’Education nationale, dont la FNEC-FP FO, et les organisations syndicales de jeunesse (Unef, UNL, SGL, Solidaires étudiants, Fidl) regroupées en intersyndicale, ont condamné les violences policières exercées contre les étudiants au sein même des universités.