Vers la suppression de l’ordre infirmier ?

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO par Services publics et de Santé

Dans le cadre de l’examen du projet de loi santé, les députés ont voté dans la nuit du 9 au 10 avril un amendement visant à la suppression de l’ordre national des infirmiers.

L’ordre est inutile, coercitif et il est inacceptable d’imposer aux infirmiers de payer pour travailler. L’immense majorité des professionnels, salariés et libéraux, refuse de s’y soumettre.

Aussi, Force Ouvrière en prend acte de cet amendement qui répond à la revendication que nous portons depuis 2006 y compris dans un cadre intersyndical regroupant les fédérations des personnels hospitaliers.

Cependant FO demeure prudente et ne considère pas encore comme acquise la suppression de l’ordre. En effet, ce vote intervient sans le soutien du gouvernement. Celui-ci considère que l’ordre pourrait aider au développement (à marche forcée) de la chirurgie ambulatoire, des pratiques avancées et des coopérations des professionnels de santé nécessaires à la réalisation de 3 milliards d’économie pour les hôpitaux (avec la suppression de postes … y compris d’infirmiers) !

Par ailleurs, même si l’abrogation de l’ordre intervenait dans le cadre de la loi de santé, cela ne minore pas notre opposition à ce texte qui est un des instruments de la politique d’austérité et de la réduction des dépenses publiques. La création des groupements hospitaliers de territoires qu’il tente de créer en est l’illustration.

Aussi FO appelle tous les professionnels infirmiers à rester mobilisés et déterminés pour l’abrogation de l’ordre et la suppression de l’obligation de « payer pour travailler ».

 Voir en ligne  : Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Comité Confédéral National de la CGT Force Ouvrière : Résolution

Paris, les 2 et 3 octobre 2014

Réuni les 2 et 3 octobre 2014 à Paris, le CCN de la CGT Force Ouvrière reprend et défend l’ensemble des revendications des résolutions du XXIIe Congrès confédéral de Montpellier (14 au 18 février 2011) et des derniers CCN.

L’accès aux soins mis à mal par les coupes dans la santé en Europe

Europe par Françoise Lambert

La baisse des dépenses de santé dans les pays européens touchés par la crise a limité l’accès aux soins, notamment en raison de l’augmentation du reste à charge des ménages. C’est ce qu’indique l’Insee dans une étude parue dans « France, portrait social », édition 2015. Un enseignement à méditer dans (...)