[Vidéo] J.-C. Mailly : « On s’attendait à ce qu’il y ait des dispositions mais pas à ce point-là »

iTELE par Jean-Claude Mailly

Le secrétaire général de Force Ouvrière a réagi par téléphone sur iTELE au projet de loi réorganisant notamment la durée hebdomadaire légale du travail. « C’est un texte qui n’est pas acceptable » et « on ne peut pas laisser les choses en l’état », a-t-il déclaré. « Nous sommes prêts à agir avec d’autres organisations contre ce texte », a-t-il prévenu.

Jean-Claude Mailly Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Le harcèlement moral

Juridique par Secteur juridique

Les juges doivent toujours rechercher l’origine du licenciement pour en déterminer sa cause réelle et sérieuse ou sa nullité, et ce, d’autant plus lorsqu’ils sont en présence d’un cas de harcèlement moral.

La victoire : La Maison de Valérie

Entre Militants

Les licenciements en 2013 d’une soixantaine de salariés de La Maison de Valérie étaient « dépourvus de cause réelle et sérieuse », selon un jugement des prud’hommes de Blois rendu le 27 août. L’ancienne société de vente à distance, déjà propriété de Conforama à l’époque, a été condamnée à leur (...)

Le recours aux heures complémentaires peut conduire à la requalification d’un contrat à temps partiel en temps plein !

Durée du travail par Secteur juridique

Par un arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation en date du 17 décembre 2014 (n°13-20627), les Hauts magistrats se sont confrontés aux dispositions de l’article L 3123-7 du code du travail qui dispose notamment que « les heures complémentaires ne peuvent avoir pour effet de porter la durée du travail accomplie par un salarié au niveau de la durée légale du travail ou à la durée fixée conventionnellement ».