Visite du Centre AFPA de Stains (93) : FO engagée pour les élections

Fédération FNEC FP-FO par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Mercredi 18 octobre, une délégation Force Ouvrière, composée de Frédéric Souillot, secrétaire général de la Confédération, Clément Poullet, secrétaire général de la FNEC FP-FO, Pascal Chabas, secrétaire général de Section fédérale nationale FO FPA, et de Mickael Corriette, secrétaire national de la SFN FO FPA, ainsi que Brussia MARTON, assistante du secrétaire général de la Confédération, a été reçue au centre de l’Agence nationale pour la Formation professionnelle (AFPA) de Stains, en Ile-de-France.

L’organisation de cette journée se plaçait dans la continuité d’une première rencontre, en juillet dernier, entre Frédéric Souillot et la directrice générale de l’AFPA, et à quelques semaines des élections professionnelles qui se dérouleront en décembre 2023.

Le principal mot d’ordre de cette journée était de réaffirmer l’attachement de FO à une AFPA nationale financée directement par l’État, tout en permettant de mettre un focus sur les conséquences de la baisse d’activité de l’Agence sur le volet de la formation des demandeurs d’emploi et de celle relative aux actions de formation financées par le Compte Personnel de Formation.

Plusieurs intervenants de l’AFPA — le directeur national des villages AFPA, le directeur de l’ingénierie, le directeur régional et l’équipe de direction du centre — ont présenté les modalités d’organisations des dispositifs de formation et d’accompagnement en regard des financements diverses des multi-prescripteurs (Régions, État, Entreprises, Collectivités Locales…), ainsi que les perspectives liées à la nouvelle Convention d’Objectifs et de Performance 2024-2027. Après des échanges avec les formateurs et les jeunes bénéficiaires des dispositifs d’accompagnements « Déclic pour l’action » et « 16-18 ans », la délégation a visité deux ateliers de formation : Agent d’entretien du bâtiment et Conducteur d’installations frigorifiques, Dépanneur en installations de froid et climatisation en présence des formateurs qui ont expliqué les formations prodiguées.

Cela a donné l’occasion d’avoir un aperçu des capacités techniques mis à disposition des bénéficiaires, qui ont pu aussi donner leurs retours positifs sur la formation suivie.

« Sauver l’AFPA : un devoir de l’État » : c’est ce que FO portera lors des élections professionnelles de décembre 2023

Sur la base de ces échanges, la Confédération et la FNEC FP-FO accompagneront la Section Fédérale nationale FO FPA lors de ses démarches auprès des tutelles de l’AFPA pour réaffirmer l’utilité publique de l’Agence et du travail de ses salariés. Pour Force Ouvrière, l’AFPA a toujours été et reste un acquis social important pour tout salarié et concitoyen, devant perdurer avec ses missions de Service public de l’emploi.

Pour FO, l’AFPA doit être dans une capacité de répondre aux multiples besoins des citoyens en rupture d’emploi, en recherche de reconversion ou d’accompagnement à l’emploi. Pour ce faire, il est aujourd’hui évident que la logique de profits et de concurrence « libre et non faussée » ayant positionné la formation professionnelle dans le secteur marchand ne répond pas à ces besoins.

« Sauver l’AFPA, un devoir de l’État » sera le slogan porté par FO lors de la campagne pour les élections professionnelles. C’est une question urgente pour les salariés de l’Agence, malmenés depuis des années par des plans stratégiques à répétition, un plan de sauvegarde de l’emploi, et des discours pessimistes relatifs aux performances économiques alors qu’en fait ils agissent quotidiennement pour défendre leur outil de travail.

Force Ouvrière a demandé à être reçue par le cabinet de la Première ministre pour revendiquer que l’AFPA reste le principal acteur du Service public de l’Emploi pour des missions de qualifications et d’accompagnement des publics en difficultés avec des financements d’État.

Sur le même sujet

AFPA : préserver le service public de l’emploi et la santé des agents

Communiqué de FO par Nathalie Homand

La Confédération apporte tout son soutien à la section Fédérale FO de l’AFPA en lutte depuis octobre 2018 contre la mise en œuvre d’un plan social qui prévoit la suppression de 1 541 postes d’ici 2020 et la fermeture de 38 établissements.

La section Fédérale AFPA Force Ouvrière a pris ses pleines responsabilités en menant des négociations avec la DG afin de trouver des solutions concrètes, évitant notamment les licenciements des personnels concernés.

L’AFPA, un acquis social à préserver

InFO militante par L’Info Militante, Mathieu Lapprand

Par les formations qu’elle propose, l’AFPA permet à de nombreuses personnes de retrouver un emploi. FO reste mobilisée pour préserver cet outil unique, fort d’une compétence acquise au fil de soixante-dix années d’expérience, et particulièrement précieux dans cette crise.