Yves Veyrier : « Bienvenue à ce XXVe congrès confédéral »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

Article publié dans le cadre de la campagne Congrès confédéral 2022 à Rouen

Chères et chers camarades,

Vous y êtes. Nous y sommes ! Bienvenue à ce XXVe congrès confédéral.

Il est votre congrès, celui des syndicats qui vous ont donné mandat pour les représenter.

Durant ces cinq jours, débattez, argumentez, critiquez, contestez, approuvez, faites-le librement, sans crainte. Ici, la parole est libre, contradictoire, respectueuse, fraternelle. C’est la richesse de notre indépendance. Puis viendra le temps de définir, dans le cadre des résolutions, la politique syndicale revendicative pour le mandat à venir.

Par votre seule présence, par vos débats, vous allez démontrer, à la face de tous, qu’il faut compter – et qu’il faudra compter – sur Force Ouvrière, sur notre engagement collectif à œuvrer pour le progrès et la justice sociale.

Un salut à nos invités internationaux, qui sont la marque de notre engagement sans faille pour la solidarité ouvrière.

Au terme de ce congrès, une équipe va se mettre en place, du Bureau confédéral et de la Commission exécutive, avec la commission de contrôle et celle des conflits. Elle sera celle du rassemblement, de l’ambition et de l’esprit de conquête pour l’émancipation des femmes et des hommes, des travailleurs.

Faisons qu’au sortir de ce congrès, nous soyons fiers de notre confédération, fiers de notre engagement syndical, déterminés à porter haut et fort cette fierté, les couleurs de Force Ouvrière, déterminés à convaincre, autour de nous, du rôle du syndicat, de notre syndicat, et de l’importance d’y prendre part.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Plus dans la campagne Congrès confédéral 2022 à Rouen
Tous les articles de la campagne

Hôpital public : Notre système de santé rend malades ses propres agents et les malades ne sont plus soignés dignement

Congrès confédéral 2022 à Rouen par Elie Hiesse, L’Info Militante

A la tribune du XXVe congrès de FO, à Rouen, une quinzaine de délégués représentant les personnels hospitaliers ont témoigné de la crise aigüe de moyens en personnel et en lits, vécue au quotidien et devenue véritable maltraitance des patients et des personnels. La fédération FO-SPS, cheville ouvrière du (...)