Yves Veyrier : « Des perspectives syndicales »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

Pour la paix, contre la guerre !

La paix, tout de suite. Ne pas s’habituer. Des milliers de victimes déjà, des millions de réfugiés. Nous n’aurons de cesse de crier contre la guerre, d’œuvrer à la solidarité des peuples et des travailleurs pour l’arrêt immédiat du conflit, pour le retrait des troupes russes d’Ukraine, pour l’arrêt de la répression contre les manifestations contre la guerre, en Russie notamment. Comme nous n’aurons de cesse d’en appeler à toute l’attention et aux actions nécessaires pour que les populations, partout dans le monde, soient protégées des conséquences de la guerre sur l’alimentation, l’accès à l’eau potable, à l’énergie…

Contre tout recul du droit à la retraite

Le sujet des retraites et de l’âge de départ a fait son retour dans le contexte de la campagne présidentielle. Nous avions déjà alerté, nous avons à nouveau réagi.

Reculer l’âge légal pour le porter à 65 ans aura comme effet de contraindre ceux ayant encore un emploi à devoir retarder leur retraite, de pénaliser un peu plus le grand nombre de ceux qui subiront une décote faute d’un emploi et d’une carrière complète jusqu’à 65 ans, de basculer dans l’invalidité ceux n’étant plus suffisamment en bonne santé.

D’ores et déjà, beaucoup de salariés attendent avec impatience de pouvoir enfin bénéficier de la retraite, et pour beaucoup 62 ans et 43 années de cotisation c’est déjà trop !

Nous n’en démordons pas : la priorité doit être d’assurer la possibilité pour tout un chacun, de l’entrée dans la vie active jusqu’au moment de faire valoir sa retraite, de bénéficier d’un emploi pérenne à temps plein et d’améliorer la rémunération du travail.

Dès maintenant, pour un congrès syndical d’ambition et conquérant !

Pouvoir d’achat

La guerre a ajouté aux tensions inflationnistes que l’on connaît depuis l’été dernier. Le prix record des carburants met en difficulté nombre de salariés, travailleurs, retraités, demandeurs d’emploi,… s’y ajoute l’impact sur l’ensemble des produits de consommation courante, dont l’alimentation.

La simple application de la réglementation relative au Smic devrait conduire à son relèvement dans les semaines à venir, comme cela a été le cas en octobre dernier. À l’époque, nous avions déjà appelé le gouvernement à prendre les devants en y ajoutant un coup de pouce significatif. Cela demeure une revendication d’urgence pour FO. Comme celle du dégel du point d’indice de la fonction publique, dont le gouvernement vient d’annoncer – tardivement ! – le principe. Comme nous soutenons nos syndicats et fédérations engagés dans des négociations ou des mobilisations pour l’augmentation des salaires dans les conventions collectives.

Notre congrès

Nos syndicats, nos militants ne se laissent pas détourner des préoccupations des salariés. Ni maintenant, ni en perspective de notre congrès confédéral (29 mai – 3 juin) qui sera un congrès rassemblé, uni, ambitieux et conquérant, pour FO et la justice sociale !

Abonnez-vous à la newsletter « Éditoriaux de FO »

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 9 septembre 2021

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Alors que la situation demeure sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, la Commission exécutive confédérale FO réaffirme que la priorité doit être à la mise en œuvre des moyens indispensables pour protéger la santé de la population et des salariés en particulier, dont fait partie aujourd’hui la vaccination à laquelle chacun doit pouvoir accéder.

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de FO, était l’invité de l’émission Ecorama

Boursorama.com le 24 janvier 2022 par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, était l’invité de l’émission Ecorama du 24 janvier 2022, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com

Résolution Comité confédéral national des 3 et 4 novembre 2021 – adoptée à l’unanimité

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 3 et 4 novembre 2021, le CCN rappelle l’indépendance de la CGT-FO à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et religieuses. Il réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens et d’une façon générale, son indéfectible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical. Le syndicalisme ne doit pas lier son destin à celui de l’État, rappelant ainsi le préambule des statuts de la CGT-FO.