Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

0% de femmes palmées d’or : culture et communication baignent-elles dans la discrimination ?

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

JPEG - 403.3 ko
Plaquette avec la Palme d’or. Par karel leermans (expo Servais Ostende) [GFDL ou CC BY-SA 4.0-3.0-2.5-2.0-1.0]

Aucune Palme d’or n’a été attribuée à une réalisatrice au Festival international de Cannes entre 2000 et 2016 a souligné le cinquième rapport de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication, publié ce 8 mars. Il note également que sur 50 films sélectionnés pour le César du meilleur film de 2010 à 2016, seuls quatre ont été réalisés par une femme. Si dans certaines disciplines culturelles le sort des femmes s’améliore, ce n’est pas le cas dans la réalisation cinématographique : en 2012, 25% des films sortis en salles avaient été réalisés par une femme, 18% en 2013, 21% en 2014 et 14% en 2015, selon la SACD, la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. Plus dramatiques encore sont les chiffres dans le domaine musical où la part de compositrices contemporaines et de cheffes d’orchestre est de 6 %.

Les évaporées

A la scène, 0% des Théâtres Nationaux était dirigé par une femme pour le saison 2015-2016. Concernant cette saison 2016-2017, les spectacles de théâtres programmés par les théâtres nationaux et les centres dramatiques nationaux et régionaux sont toujours rarement mis en scène ou écrits par des femmes. Dans la grande majorité de ces théâtres, la part des femmes oscille entre 25% et 30%. Pourtant les femmes représentaient 52% des effectifs des étudiants en spectacle vivant, d’après l’édition 2016 de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication. D’où une interrogation sur les mécanismes d’évaporation et l’effet de plafond de verre dans les carrières féminines afin de lutter pour l’égalité femmes/hommes dans les arts et la culture. Ainsi côté rémunération dans les entreprises culturelles, les femmes représentent 57% des 10% les moins biens payés et ne sont plus que 27% dans les 1% les mieux payés.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.