Communiqués

L’assurance maladie asphyxiée

, Jocelyne Marmande

Recommander cette page

Force Ouvrière s’est opposée à la signature de la COG de l’assurance maladie (2014-2017).

Ce projet de COG enfonce de plus en plus l’assurance maladie dans une étatisation menée par les ARS.

Il est symptomatique que dans cette COG, la contribution de la CNAMTS aux ARS n’est qu’un montant évalué pouvant être augmenté année après année, sans limite et par la seule volonté de l’État alors que les montants de fonctionnement, y compris pour le personnel sont établis pour les 4 années à venir.

Force Ouvrière dénonce la politique d’affaiblissement de l’assurance maladie en prévoyant une suppression supplémentaire de 4800 emplois d’ici fin 2014, sachant que l’assurance maladie a déjà perdue 16 000 emplois entre 2003 et 2013.

Dans ces conditions, les missions traditionnelles et les nouvelles missions comme celle de la gestion du risque ou de la lutte contre les fraudes sont dès le départ compromises par ces politiques d’austérité que nient les responsables de l’État.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Jocelyne Marmande

Secrétaire confédérale - Secteur Protection sociale


Assurance Maladie - Allocations Familiales - Recouvrement - Commission nationale des Accidents du travail et Maladies Professionnelles - Prévention-Hygiène-Sécurité


Envoyer un message à Jocelyne Marmande

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 07h40 à 08h00

    RMC
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC
  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.