Âge de départ à la retraite

A quel âge pourrai-je prendre ma retraite ?

Recommander cette page

L’âge légal de départ à la retraite est fixé de 60 à 62 ans, selon l’année de naissance. C’est l’âge auquel vous avez le droit de demander votre retraite.

Mais, attention, lorsque vous atteignez cet âge, vous n’aurez pas forcément réuni la durée d’assurance totale nécessaire au taux plein. Dans ce cas, si vous demandez votre retraite, elle sera diminuée définitivement.

L’âge légal de départ à la retraite est fixé de 60 à 62 ans selon l’année de naissance.

Age légal de départ à la retraite
Vous êtes né Vous pouvez partir à
Avant le 01/07/1951 60 ans
Du 01/07/1951
au 31/12/1951
60 ans et 4 mois
En 1952 60 ans et 9 mois
En 1953  61 ans et 2 mois
En 1954 61 ans et 7 mois
A partir de 1955 62 ans

Le taux plein est le taux de liquidation de retraite auquel vous avez droit quand vous avez une carrière complète ou si vous justifiez d’une situation particulière. Pour les salariés du secteur privé, il est de 50 % du salaire annuel moyen, calculé sur la base des meilleures années.

Pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, vous devez justifier d’un nombre donné de trimestres d’assurance dans un ou plusieurs régimes de retraite de base selon les modalités suivantes :

 Age légal de la retraite au taux plein
Vous êtes né Vous pouvez partir à
Avant le 01/07/1951 65 ans
Du 01/07/1951
au 31/12/1951
65 ans et 4 mois
En 1952 65 ans et 9 mois
En 1953 66 ans et 2 mois
En 1954 66 ans et 7 mois
 A partir de 1955 67 ans

- 160 à 165 trimestres pour les personnes nées jusqu’en 1954.

- 166 trimestres pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955.

-  Pour les personnes nées à partir de 1956, cette durée sera précisée par décret l’année de leur 56e anniversaire.

Des possibilités de départ anticipé existent pour :

• les personnes ayant commencé à travailler avant 16 ou 17 ans et justifiant de longues carrières ;

• les personnes nées à partir du 1er juillet 1951 ayant commencé à travailler avant 18 ans et ayant eu une longue carrière ;

• les travailleurs handicapés ;

• les assurés justifiant, sous certaines conditions, d’une incapacité permanente (retraite anticipée au titre de la pénibilité prenant effet à compter du 1er juillet 2011).

Le taux plein de 50 % vous est accordé, même si vous ne justifiez pas de la durée d’assurance requise, dans les cas suivants :

• dès 55 ans si vous pouvez bénéficier de la retraite anticipéetravailleurs handicapés ;

• dès 56 ans si vous pouvez bénéficier de la retraite anticipée carrières longues ;

• dès 60 ans si vous pouvez bénéficier de la retraite anticipée pénibilité ;

• dès l’âge légal de départ à la retraite si vous êtes inapte au travail (automatiquement si vous êtes invalide ou percevez l’AAH).

L’analyse de FORCE OUVRIERE

Alors que la contre-réforme des retraites de 2010 a été décidée pour complaire aux marchés financiers, il est plus que nécessaire de l’abolir et de revenir à un droit à la retraite à taux plein à 60 ans et de réduire la durée de cotisation nécessaire. Rien ne justifie, au regard de l’histoire, que plus l’espérance de vie augmente, plus on soit contraint de travailler plus longtemps. Avec de tels raisonnements, la Sécurité sociale ou les retraites n’auraient jamais vu le jour. Il a fallu les imposer, au grand dam de leurs détracteurs qui, à toutes les époques, les ont critiquées, menaçant de faire faillite.