Emploi et Salaires

Crise à EDF ce n’est pas aux salariés de payer

, Énergie et Mines

Recommander cette page

Ce n’est pas aux salariés de payer pour l’échec des politiques de dérèglementation.

On apprend par la presse que le Président de la République présidera une réunion de travail sur le financement d’EDF le 20 avril, en vue du Conseil d’Administration du 22 avril 2016.

Sur fond de dossier Hinkley Point, le Figaro a déjà largement dévoilé la logique de l’État : faire payer lourdement les salariés et limiter l’engagement de celui-ci à prendre ses dividendes en action – et non en cash – en prenant un engagement au nom du gouvernement qui prendra le relais après 2017.

FO le réaffirme : le projet Hinkley Point sur les bases actuelles est néfaste, voire fatal pour l’entreprise et la filière nucléaire française.

Nous demandons un retour d’expérience sur les projets en cours de réacteurs de ce type. Simple question de bon sens. Quant aux aspects financiers, le Directeur financier du groupe s’est invité spectaculairement dans le débat en donnant sa démission le 7 mars dernier.

Le secteur de l’Énergie, les citoyens, les salariés et les agents méritent mieux que des contraintes sur le monde salarial qui au bout ne règleront rien.

Voir en ligne : FNEM FO