À lire - FO Hebdo

« Habiter l’exil »

, Corinne Kefes

Recommander cette page

Voici un ouvrage qui se place délibérément hors des sentiers battus en présentant un autre visage de la situation des migrants dans le nord de la France. Et cela à plus d’un titre : entreprise de création multiforme où la parole est donnée à des protagonistes de tous horizons, il rassemble des essais, de la poésie, des témoignages, des photos, des dessins, de la musique. Un espace d’échanges, de réflexions, de propositions où convergent des expériences singulières.

Loin des clichés véhiculés par les médias et les politiques, ce livre nous fait partager le vécu des migrants : la difficulté d’être ailleurs sans être à destination, la vie dans un espace géographique identifié certes, mais terre de non-droit, de contrastes, de paradoxes.

Il brosse le tableau d’une communauté par défaut qui survit dans l’urgence et la précarité, d’une humanité qui semble se perdre malgré elle mais d’où émergent de nouvelles formes de fraternité.

Décamper, de Lampedusa à Calais, un livre de textes et d’images, & un disque pour parler d’une terre sans accueil. Sous la direction de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos, éditions La Découverte, 
318 pages, 24 euros.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.