Cinéma

L’Outsider : Kerviel, et maintenant le film

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

L’ex-trader aura connu la prison, les « unes » de journaux, les honneurs des JT au petit écran et le voici aujourd’hui au grand, immortalisé par le nouveau film de Christophe Barratier, L’Outsider. Un spécialiste des gains qui tombe du haut d’une tour de la Défense. Dans un trou de 4,9 milliards d’euros.

« Inspiré de faits réels » prévient d’entrée le film L’Outsider, qui devait à l’origine s’intituler « L’esprit d’équipe », reprenant ironiquement la mièvre et malsonnante campagne publicitaire de la banque bien connue. Sauf que cette dernière l’a plutôt mal pris, obligeant Christophe Barratier, le réalisateur, à se rabattre sur le titre actuel. Bien que détenteur des droits du livre de Jérôme Kerviel, L’Engrenage : mémoires d’un trader, Barratier n’a visiblement pas tenté de se lancer dans sa défense à tout prix. De son côté, la banque, pas épargnée, ne gagnera pas en réputation, de toute façon déjà sévèrement écornée par son acharnement à charger son ancien employé. Il n’est guère besoin d’avoir fait Polytechnique pour voir comment elle avait poussé les traders à prendre des risques, écartant tout contrôleur ayant des velléités de les calmer et intéressant la hiérarchie à leurs bénéfices. Une situation proche de celle de l’espion qui est prévenu par ses donneurs d’ordre que s’il est pris ils nieront lui avoir demandé de telles choses, mais que s’il réussit tout le mérite leur reviendra. En outre, la banque avait connu à l’époque de lourds déboires et préférait focaliser sur ceux de son ex-trader, aggravant les choses en dénouant précipitamment ses positions, ses pertes se superposant alors aux autres.

C’est l’histoire d’un mec..., un outsider

De sa naissance dans une banale et plutôt modeste famille bretonne jusqu’aux tours de la Défense, le film raconte l’histoire d’un mec tombé dans la finance. Un outsider nommé Kerviel, Jérôme Kerviel. Incarné par Arthur Dupont. A ses côtés, son mentor, joué par François-Xavier Demaison, qui sait de quoi il parle parce qu’il œuvré dans la finance internationale avant de revenir à ses premières amours, l’art dramatique, et d’accéder à la renommée en incarnant Coluche, dans le film... C’est l’histoire d’un mec. Christophe Barratier, le réalisateur, lui, appartient à la galaxie Jacques Perrin, son oncle, travaillant notamment sur Le Peuple migrateur et Océans. En 2004, il a pulvérisé le box-office avec son premier long-métrage Les choristes, avant de réaliser Faubourg 36 (2008) et La nouvelle guerre des boutons (2011). De formation plutôt musicienne, il s’est tourné aujourd’hui avec L’Outsider vers un monde qui ne connaît pas de mesure.


L’Outsider , réalisé par Christophe Barratier, sur un scénario de Christophe Barratier et Laurent Turner, interprété principalement par Arthur Dupont, François-Xavier Demaison et Sabrina Ouazani, et sorti en salles le 22 juin 2016.