Avant-propos de Jean-Claude Mailly

Le guide pratique de la formation professionnelle 2016

, Jean-Claude Mailly

Recommander cette page

De l’éducation ouvrière à la sécurisation des parcours professionnels, tel pourrait être le résumé historique, quoique trop rapide et simplificateur, de l’évolution de la formation professionnelle. Cette question centrale du rapport de l’individu au travail a d’ailleurs toujours été au coeur de la confrontation sociale entre patronat et mouvement syndical.

OEuvre émancipatrice, culture de soi pour les autres, déjà au temps des compagnonnages, les anciens assuraient la formation professionnelle des plus jeunes, organisaient les « leçons de trait », d’autant plus indispensables que la plupart de ces apprentis n’avait pas fréquenté l’école.

Ainsi, tout au long du XIXè siècle, la lente constitution du mouvement syndical s’organise, notamment, autour de l’éducation des travailleurs. Lors de l’exposition universelle de Vienne en 1873, la délégation ouvrière écrivait dans son rapport : « Par l’instruction, l’ouvrier saura mieux comprendre ses véritables intérêts. Nous demandons que cette instruction soit professionnelle, car patrons et compagnies ont élevé la division du travail à la hauteur d’un principe ». Face à l’appauvrissemen du travail organisé par le patronat (qui verra son apogée avec l’avènement du taylorisme et du fordisme), le mouvement syndical doit s’approprier la question de l’éducation des travailleurs, élément central de l’émancipation de la classe ouvrière. C’est en ce sens que Fernand Pelloutier, l’une des grandes figures du syndicalisme français, créera les Bourses du travail, lieu ouvert où l’ensemble des travailleurs peut se retrouver pour apprendre. Les cours professionnels, l’effort pour le maintien de l’apprentissage, expriment pour Pelloutier la résistance des ouvriers qualifiés face au déclin des métiers professionnels.

Dans cette continuité historique, la CGT-FO a toujours fait de l’éducation permanente l’un des moteurs de son action pour la promotion sociale de l’ensemble des travailleurs. Roger LOUET, secrétaire confédéral, rappelait, en 1960, la position de la Confédération sur le sujet : « À Force Ouvrière, nous considérons que la promotion professionnelle n’est qu’un élément d’une réelle promotion sociale, laquelle doit permettre en fait à chaque individu comme à chaque groupe d’individus, de donner la totale mesure de ses facultés ou de satisfaire ses aspirations, dans le but non seulement de se promouvoir matériellement à titre personnel, mais aussi de tendre collectivement à bâtir une véritable démocratie économique ».

Près de 50 ans plus tard, la crise économique, les multiples évolutions technologiques, l’essor de la mondialisation issue de la fin du bloc de l’est, ont profondément bouleversé la place de l’homme au travail. Face à la montée du chômage de masse, le rôle de la formation professionnelle s’est considérablement transformé. Malgré la place essentielle du paritarisme dans l’élaboration et la gestion de la formation professionnelle, les dernières évolutions législatives ont confirmé la volonté de l’État de reprendre en main le système en en faisant un instrument des politiques publiques de l’emploi.

Cependant, et malgré ce constat historique, l’ensemble des militants de la CGT-FO a toujours su s’approprier les fondements de l’action syndicale en matière de formation professionnelle : apprendre pour soi afin de maîtriser des outils et des dispositifs qui peuvent apparaître comme complexes, aider et revendiquer pour que les salariés puissent élever leur niveau de qualification. Ainsi, connaître son rôle en tant qu’élu du personnel, décrypter les stratégies patronales, répondre aux salariés qui souhaitent partir en formation, tel est donc l’objet de ce guide pratique réalisé par la Confédération. En définitive, il s’inscrit, modestement, dans la tradition de notre organisation, la CGT-FOrce Ouvrière, qui fait de l’action syndicale un moteur de l’émancipation et de la promotion sociale des travailleurs.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Jean-Claude Mailly

Secrétaire général de FO


Marche générale de l’Organisation - Expression publique - Relations avec les Fédérations Nationales et les Unions Départementales - CSI/CES


Envoyer un message à Jean-Claude Mailly

Site internet : https://twitter.com/jcmailly

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mardi 17 janvier de 10h45 à 10h50

    L’AFOC sur France 3
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Mardi 17 janvier de 12h30 à 12h35

    L’AFOC sur France 4
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Mardi 17 janvier de 13h45 à 13h50

    L’AFOC sur France 2
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)