Le Tour et ses équipes - FO Hebdo

Les 22 équipes

Recommander cette page


AG2R La Mondiale
Sixième du Tour en 2014, neuvième et vainqueur d’une étape l’an passé, Romain Bardet sera le leader de la formation tricolore. À ses côtés, le grimpeur italien Domenico Pozzovivo ou le passe-partout Alexis Gougeard. On suivra aussi les performances du puncheur Alexis Vuillermoz, impressionnant vainqueur à Mûr-de-Bretagne l’été dernier.


Astana
Vainqueur en 2014 et quatrième l’an passé, Vincenzo Nibali, qui a déjà couru le Giro en mai, devrait cette fois jouer les lieutenants de luxe pour Fabio Aru, vainqueur du Tour d’Espagne l’an dernier et qui découvre le Tour. Ce sacré duo 100 % italien aura une équipe à son service, des grimpeurs Tanel Kangert et Diego Rosa au roule-toujours Andrey Grivko.


BMC
Avec Richie Porte, arrivé cet hiver de la Sky, et Tejay van Garderen, l’équipe américaine dispose d’un duo de rouleurs-grimpeurs redoutables, capables l’un comme l’autre de finir sur le podium du Tour. Vainqueur d’une étape l’an passé, Greg van Avermaet aura le champ libre partout ailleurs qu’en haute montagne.


Bora-Argon
Invitée en tant qu’équipe de deuxième division, la formation allemande tentera essentiellement d’exister sur les sprints avec son véloce Irlandais Sam Bennett. Jan Barta ou Dominik Nerz serviront d’électrons libres dans les échappées.


Cannondale
Après des années au sein de la formation Europcar, Pierre Rolland a rejoint cet hiver la formation américaine et son comportement sous ces nouvelles couleurs sera l’une des curiosités de ce Tour. Deux autres coureurs devraient avoir un rôle important à jouer : le grimpeur Andrew Talansky et le puncheur Tom-Jelte Slagter.


Cofidis
Elle s’en est fait une spécialité : la formation nordiste misera presque tout sur son sprinteur maison Nacer Bouhanni. Le Vosgien, vainqueur d’étape sur le Giro et la Vuelta, tentera de remporter son premier succès sur le Tour. Tous ses coéquipiers seront à son service, sauf peut-être le grimpeur espagnol Daniel Navarro.


Dimension Data
L’équipe sud-africaine a grandi, ses ambitions aussi : elle jouera les sprints massifs avec le Britannique Mark Cavendish, qui tentera de remporter sa 27e (et plus ?) victoire sur la Grande Boucle. Edvald Boasson Hagen et Serge Pauwels chasseront, eux, les étapes de moyenne et haute montagne.


Direct Énergie
Comme tous les ans, Thomas Voeckler aura toute latitude pour chasser les étapes escarpées. Il sera accompagné dans cette tâche par un autre ancien, Sylvain Chavanel. Mais sur sprints massifs, la formation vendéenne misera tout sur le jeune Bryan Coquard, en quête d’un premier succès sur le Tour.


Etixx
L’équipe belge a des leaders sur tous les terrains : l’Allemand Marcel Kittel (huit victoires en 2013 et 2014) pour les sprints et son compatriote Tony Martin pour les contre-la-montre, le Français Julian Alaphilippe pour les étapes accidentées, et l’Irlandais Dan Martin pour la montagne. De quoi viser la gagne sur chaque étape ou presque !


FDJ
Troisième du Tour 2014, vainqueur à l’Alpe d’Huez l’an dernier, Thibaut Pinot visera le podium final de cette édition 2016. C’est l’unique objectif de l’équipe française, pour le reste composée d’équipiers du Franc-Comtois, notamment les Suisses Steve Morabito et Sébastien Reichenbach, chargés de l’aider le plus loin possible en montagne.


Fortuneo
L’ancienne équipe Bretagne a changé de nom et recruté, pour viser plus haut, notamment sur le Tour : l’Argentin Eduardo Sepulveda et le Danois Chris Anker Sörensen sont d’excellents grimpeurs, et les Français Jonathan Hivert et Pierrick Fédrigo de parfaits baroudeurs.


Giant
Le jeune Français Warren Barguil, 14e de son premier Tour l’an dernier, devrait être l’un des animateurs en haute montagne. Mais l’équipe allemande privilégiera surtout les étapes plates ou légèrement accidentées, où elle disposera d’un leader de poids en la personne de John Degenkolb.


IAM
La formation suisse comptera essentiellement sur son grimpeur maison Mathias Frank, souvent malchanceux sur le Tour. Le Français Jérôme Coppel sera aussi un atout intéressant sur les chronos.


Katusha
On jouera sur tous les terrains au sein de l’équipe russe avec les grimpeurs Joaquin Rodriguez et Jurgen van den Broeck, tous deux capables d’un excellent classement général, et le sprinteur Alexander Kristoff, qui avait remporté deux étapes en 2014.


Lampre
L’ancien champion du monde portugais Rui Costa tentera de jouer un bon classement général, ou, à défaut, de glaner une étape, ce qu’il a déjà réussi trois fois par le passé. L’équipe italienne comptera aussi sur son sprinteur Sacha Modolo et son grimpeur sud-africain Louis Meintjes.


Lotto-Jumbo
Avec ses deux grimpeurs Robert Gesink et Wilco Kelderman, l’équipe néerlandaise tentera de faire briller les coureurs de chez elle sur les routes du Tour, en quête d’une belle étape ou d’un top 5 au classement général. Pour les étapes de transition, le Belge Sep Vanmarcke aura carte blanche pour se glisser dans les échappées en espérant qu’elles soient victorieuses…


Lotto-Soudal
On misera avant tout sur le sprinteur allemand André Greipel, vainqueur de quatre étapes l’an dernier (et dix en tout depuis ses débuts sur le Tour en 2011). Certains de ses équipiers auront néanmoins des libertés, comme Tony Gallopin, qui tentera de remporter une étape ou de porter quelques jours le maillot jaune : il avait réussi l’un comme l’autre il y a deux ans.


Movistar
L’équipe espagnole mettra tout en œuvre pour permettre une première victoire sur le Tour de France de Nairo Quintana, deuxième en 2015 et 2013. Comme l’an dernier, le Colombien pourra compter sur une pléiade de grimpeurs, et en premier lieu Alejandro Valverde, qui l’avait accompagné sur le podium final l’an dernier.


Orica
La formation australienne tentera de se consoler de l’absence d’un contre-la-montre par équipes avec son sprinteur australien Michael Matthews ou son puncheur-grimpeur britannique Adam Yates. L’autre Australien Simon Gerrans aura lui carte blanche sur les étapes vallonnées.


Sky
Tenant du titre, Chris Froome tentera de remporter son troisième Tour (après 2013 et 2015) à la tête d’une armada Sky qui, comme tous les ans, s’annonce redoutable : il sera entouré du même lieutenant que l’an dernier, Geraint Thomas, mais aussi des grimpeurs Wout Poels et Mikel Nieve, ou encore de l’ancien champion du monde Michal Kwiatkoski...


Tinkoff
Comme l’an dernier, la formation russe aura deux leaders. L’essentiel de l’équipe (Roman Kreuziger, Rafal Majka notamment) sera au service d’Alberto Contador, qui tentera de remporter son troisième Tour, pour ce qui est peut-être sa dernière saison. Le champion du monde slovaque Peter Sagan devra lui se débrouiller un peu tout seul pour remporter des étapes et ramener le maillot vert sur les Champs-Élysées, ce qu’il fait sans discontinuer depuis quatre ans.


Trek
Toujours tournée vers la montagne, la formation américaine aura pour leader le Néerlandais Bauke Mollema, secondé par Ryder Hesjedal et Haimar Zubeldia, 39 ans au compteur, des anciens ! Ce Tour 2016 sera aussi le dernier du Suisse Fabian Cancellara, qui a déjà passé 29 jours en jaune dans sa carrière et tentera de marquer cette Grande Boucle de son empreinte d’une façon ou d’une autre.


A propos de cet article

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 22 mai de 19h40 à 19h55

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Apolline de Malherbe sur BFM TV.
  • Mardi 23 mai de 07h40 à 08h00

    France Info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de France Info.