Congrés d’UD

Les militants FO du Gers prêts à se mobiliser si nécessaire

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Le 24e congrès de l’Union départementale des syndicats FO du Gers, réuni à Marsan le 16 juin 2017 sous la présidence de Patrick Privat, secrétaire confédéral, a rassemblé cent dix délégués. Christian Houriez a été réélu au poste de secrétaire général de l’Union départementale.

La réforme du code du travail, la défense des droits collectifs, des services publics et de la protection sociale ont occupé le centre des débats du 12e congrès de l’Union départementale des syndicats FO du Gers, réuni à Marsan le 16 juin.

Les rapports d’activité et financier ont été adoptés à l’unanimité.

Les réformes à venir du Code du travail inquiètent beaucoup les adhérents et militants. Ils ont fait savoir qu’ils étaient prêts à se mobiliser si cela s’avère nécessaire, indique Christian Houriez, réélu au poste de secrétaire général de l’Union départementale FO.

Dans son rapport d’activité, le responsable FO a rappelé les actions menées par l’Union départementale pour défendre les intérêts matériels et moraux des salariés.

90 emplois sauvegardés à l’abattoir d’Auch

Parmi celles-ci, l’intervention de FO à l’abattoir d’Auch, menacé de fermeture avec une délocalisation envisagée vers Tarbes, a permis de sauvegarder l’activité et ses 90 emplois.

Le site, géré jusqu’alors par la mairie d’Auch, a été repris par une nouvelle société, qui regroupe désormais autour de la mairie, notamment Leclerc, Carrefour et l’association des éleveurs du Gers.

Intermarché : victoire aux prud’hommes sur onze premiers dossiers

Notre plus gros dossier reste la défense des salariés licenciés sur la base logistique Intermarché de Lectoure, déclare Christian Houriez. La base avait été fermée fin 2015 dans le cadre d’une réorganisation de la filiale logistique du groupe Intermarché. Elle employait environ 250 salariés jusqu’à la réorganisation, entamée en 2012.

Sur les quarante-quatre dossiers défendus aux prud’hommes par FO, qui conteste le motif économique des licenciements, onze premiers dossiers ont été gagnés en première instance, précise Christian Houriez.

De nombreux salariés au chômage avec la grippe aviaire

La question de la grippe aviaire, qui sévit dans les élevages de canards et d’oies du département, a aussi été largement abordée pendant le congrès. Le Gers, un département rural à 80%, est un des plus touchés par la grippe aviaire avec 96 foyers recensés.

L’épidémie et a mis de nombreux salariés au chômage dans toute la filière, de l’élevage à la gastronomie, en passant par la découpe et la préparation des produits comme le foie gras.

Si on enlève l’élevage des canards et des oies, le Gers sera sinistré, prévient Christian Houriez.

Un siège de plus aux prud’hommes

Autre thème abordé par le congrès, le développement de l’organisation syndicale et de sa représentativité dans le département. Cette année, FO a obtenu 4 sièges au conseil des prud’hommes, soit un siège de plus qu’auparavant.

Des syndicats FO ont été créés pendant les trois dernières années, notamment un syndical départemental des Lycées et collèges, et des structure à l’Ehpad de Castera Verduzan, chez le fabricant d’abris de piscines Abrisud, et à la mairie de Pujaudran.

Dans sa résolution, le congrès s’est félicité de la progression du nombre de syndicat, malgré un contexte nettement défavorable.

Il rappelle en outre que si l’organisation se bat partout pour affirmer et conforter sa représentativité, c’est pour pouvoir continuer à défendre les intérêts matériels et moraux de ses adhérents et, plus largement, de tous les salariés.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.