Dossier Loi Travail - FO Hebdo

Les votations se transforment en forums de discussion contre la loi Travail

, Nadia Djabali

Recommander cette page

JPEG - 580.4 ko
Journée de votation organisée lundi 13 juin 2016 devant la mairie du 18e arrondissement de Paris. © photos F. BLANC

Pour ou contre le retrait de la loi Travail ? Dans la rue, dans les UD, dans les entreprises et les administrations, les votations se succèdent. Au centre des préoccupations, l’article 2 mais également les salaires et l’emploi.

Direction le Gers, où les syndicats se sont répartis, samedi 18 juin, vingt-deux mairies et chefs-lieux de canton. Objectif : faire voter un maximum de personnes. De nombreuses questions fusent sur la loi Travail, notamment sur l’article 2. Beaucoup en ont entendu parler dans la presse mais ils veulent savoir ce qu’on en pense à Force Ouvrière. L’UD a d’ores et déjà prévu de remettre les bulletins au préfet lors d’un rassemblement place de la Libération à Auch.

Urnes tous azimuts dans le Puy-de-Dôme

Dans le Puy-de-Dôme, Fréderic Bochard, le secrétaire général de l’UD, est ravi. Le combat contre la loi Travail a donné une belle visibilité à Force Ouvrière dans le département. Les votations se multiplient depuis leur coup d’envoi, le 9 juin, place de Jaude à Clermont-Ferrand.

« Ces votations sont un excellent moyen de discuter du projet de loi et surtout d’organiser des actions », se réjouit-il. De nombreuses entreprises ont accueilli des urnes, comme chez Aubert et Duval, Auvergne aéronautique et Issoire aviation.

Chez MSD-Chibret, la section CFDT s’est désolidarisée de la ligne de sa confédération et appelle à la votation. Dans le secteur public votations également, comme au CHU de Clermont où des bureaux de vote ont été installés. Urnes dans les lycées aussi où les heures mensuelles d’information syndicale ont donné lieu à des débats sur les violences policières et l’autoritarisme du gouvernement. Dans les locaux de l’UD, chaque réunion est une occasion de voter. Comme lors de cette assemblée générale, qui, le 11 juin, a rassemblé une cinquantaine d’assistantes maternelles.

Salaires et emploi sont au centre des préoccupations et, partout, le 49-3 et l’interdiction de manifester relancent la mobilisation.

À Paris, enfin, l’UD a sorti son grand parasol rouge les 13 et 21 juin. La première votation a eu lieu place Jules-Joffrin, en face de la mairie du 18e. Hasard ou non ? Myriam El Khomri y est élue depuis 2008. La seconde à la gare Saint-Lazare : les tracts s’y sont écoulés à la vitesse grand V, les personnes partant au travail s’attardant quand même quelques minutes avant de s’engouffrer dans le métro.

La remise des votations dans les préfectures et au gouvernement donnera lieu à des rassemblements dans toute la France le 28 juin. 


A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Bienvenue Dans Le Monde Du Travail - Episode 35

Pourquoi voter aux élections professionnelles en décembre prochain ?

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 18 janvier de 22h20 à 22h25

    L’AFOC sur France 5
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)

Bienvenue Dans Le Monde Du Travail - Episode 33

Les dangers de la réforme du code du travail