Emploi et Salaires

Police : FO interdite de manifester le 18 mai

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

JPEG - 459.2 ko
Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Ce 18 mai, FO appelait les policiers à manifester pour défendre leurs conditions de travail et leur rémunération. FO avait déjà appelé à une manifestation en ce sens le 7 avril dernier. Mais finalement la préfecture de Paris a interdit le rassemblement de FO distinct de celui du syndicat Alliance.

Une fois n’est pas coutume, le syndicat Unité-SGP-Police-FO avait annoncé qu’il se joindrait à l’appel d’un autre, le syndicat Alliance, pour une journée d’action le 18 mai.

Cette journée intitulée par ce syndicat « stop à la haine anti-flic » prévoit un rassemblement le 18 mai à midi, place de la République à Paris. D’autres rassemblements devraient être organisés dans les régions.

« Toute initiative visant à défendre les policiers va dans le bon sens et c’est pourquoi Unité-SGP-Police-FO sera présent le 18 mai à la manifestation nationale » expliquait le syndicat soulignant qu’il est nécessaire de « défendre les policiers qui depuis plusieurs semaines sont la cible d’un déchaînement de violence sans précédent et d’accusations inadmissibles. »

Le syndicat fait référence notamment à la gestion policière compliquée des événements qui ont eu lieu dans plusieurs villes en marge des manifestations contre le projet de loi Travail.

Il faut reparler revalorisation salariale

Il faut aussi « faire comprendre les réelles difficultés du métier de policier » tant au gouvernement qu’aux concitoyens insiste le syndicat FO.

Il est tout aussi important d’évoquer les conditions salariales des fonctionnaires de police précise-t-il encore.

Après une manifestation nationale le 7 avril dernier à la seule initiative d’Unité-SGP-Police-FO, le syndicat entend réitérer sa demande d’une revalorisation des rémunérations, notamment au plan du régime indemnitaire.

« Il faut une véritable revalorisation de la feuille de paye. C’est la seule véritable reconnaissance des sacrifices consentis » soulignent les policiers FO. Ils regrettent que la hausse de rémunération prévue pour eux soit « seulement de 7 euros/mois en 2017 » tandis que la hausse indemnitaire annoncée à leurs collègues enseignants du primaire « s’élèvera à 800 euros/an » dès septembre prochain.

C’est l’accent mis sur les revendications des policiers qui a été pris pour risque de manifestation de division entre les deux syndicats (Alliance ayant signé un pacte avec le minsitère qui ne satisfait pas les revendications exprimées par Unité-SGP-Police FO) pour justifier l’interdiction à FO d’installer son propre podium place de la République.

Ce qui n’a pas manquer de provoquer une réaction ferme du syndicat.


A propos de cet article

Sur l’auteur

Valérie Forgeront

Journaliste à FO Hebdo

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.