Travail & handicap - FO Hebdo

Près d’un travailleur handicapé sur cinq est au chômage

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

JPEG - 297.9 ko
Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de FO, lors de la 17e journée nationale Travail et Handicap, organisé par Force Ouvrière, le 6 décembre 2016 aux salons de l’Aveyron à Paris. Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

On compte en France 2,6 millions de travailleurs bénéficiant d’une reconnaissance de handicap (RQTH). Leur taux de chômage atteint 18 %, soit le double de la population générale. Plus âgés que la moyenne et moins bien formés, ces demandeurs d’emploi ont plus de mal à retrouver du travail et sont en moyenne 200 jours de plus au chômage.

Depuis 1987, toute entreprise d’au moins 20 salariés doit employer au moins 6 % de travailleurs handicapés. Dans les faits, ce taux est actuellement de 3,3 % dans le privé et 5,17 % dans le public. Si l’entrée et le maintien dans l’emploi de ces personnes se sont améliorés ces dernières années, le nombre de RQTH est en augmentation.

Le handicap, cause élevée de discrimination

Dans 95 % des cas, l’inaptitude se solde par un licenciement. Beaucoup de salariés refusent encore de solliciter une reconnaissance RQTH. Le handicap, notamment dans le domaine de l’emploi, est la deuxième cause de discrimination dans les saisines du Défenseur des droits.

FO déplore aussi que la RQTH ne soit pas prise en compte pour la retraite anticipée si le taux d’incapacité est inférieur à 50 %. Ce taux est très souvent à 49 %, car 50 % déclenche aussi le versement de l’allocation adulte handicapé, a déploré Jean-Claude Mailly.

Voir en ligne : Photographies de 17e journée Travail et Handicap

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

20 août 1944

Les Allemands enlèvent le maréchal Pétain et le conduisent au château de Sigmaringen, où il se considérera prisonnier.