Le Tour des droits - FO Hebdo

Quiz juridique 2016

Recommander cette page

Êtes-vous un salarié averti ?

-1. J’ai commis une faute professionnelle. Pour me sanctionner, mon employeur a décidé de ne pas me verser la prime de vacances. Le peut-il ?



-2. La médecine du travail m’a déclaré inapte à mon poste de travail. Dans l’attente d’un reclassement au sein de mon entreprise, vais-je continuer à percevoir ma rémunération ?



-3. Je suis en arrêt maladie, est-ce que je perds mes congés payés acquis ?



-4. J’ai deux années d’ancienneté et je souhaite bénéficier d’un congé sabbatique de 10 mois afin de réaliser un projet personnel. Est-ce possible ?



-5. Mon contrat de travail comporte une clause d’exclusivité. Mon employeur a découvert que je travaille deux fois par semaine, en fin de journée, au service d’un autre dans le but d’arrondir mes fins de mois. Peut-il rompre mon contrat de travail ?



-6. Ai-je le droit à des contreparties en cas de déplacement professionnel



-7. À la suite de grosses difficultés financières, mon entreprise a été placée en redressement judiciaire. Le comité d’entreprise doit procéder à la désignation d’un représentant des salariés parmi les salariés de l’entreprise. Puis-je me présenter et suis-je protégé ?



-8. L’employeur veut m’imposer de travailler en soirée. En a-t-il le droit ?



-9. Je suis étudiant et je travaille. Je dois passer des examens, puis-je demander un aménagement d’horaires à mon employeur ?



-10. Mon employeur veut me muter dans un autre établissement. J’ai refusé alors que mon contrat de travail contient une clause de mobilité. Puis-je être licencié ?



-11. L’usine dans laquelle je travaille tourne à plein régime en ce moment. Du coup, mon employeur me sollicite très souvent pour que j’accomplisse des heures supplémentaires. Puis-je refuser ?



-12. Mon employeur envisage de me faire travailler un jour férié, en a-t-il le droit ?



-13. J’ai participé à une grève dans l’entreprise et l’employeur opère une retenue sur mon salaire, en a-t-il le droit ?



-14. Je travaille à mon domicile, ai-je droit à des contreparties financières ?



-15. Mon employeur peut-il soumettre tous les salariés à un test salivaire pour dépister l’usage de produits stupéfiants ?



-16. Puis-je signer une transaction après une rupture conventionnelle ?



-17. Je prends les transports en commun pour me rendre sur mon lieu de travail, l’employeur doit-il me rembourser l’abonnement ?



-18. Puis-je cumuler plusieurs emplois ?




Vous avez plus de 12 bonnes réponses
Les 3 168 pages (ouf !) du Code du travail n’ont plus de secret pour vous. Salarié aguerri au jargon juridique, vous êtes prêt à vous défendre et à aider vos camarades à se défendre avec l’appui du syndicat.
Il est temps pour vous de faire partager votre expérience en rejoignant FO, si ce n’est pas déjà fait.

Vous avez entre 8 et 12 bonnes réponses
Vous êtes sur la bonne voie. Apprenti juriste mais véritable salarié averti, encore un petit effort et vous serez prêt à faire du Code du travail votre livre de chevet.

Vous avez moins de 8 bonnes réponses
Ne désespérez pas. Il existe une solution à votre problème. Pour la connaître, prenez contact avec le délégué syndical Force Ouvrière de votre entreprise ou le syndicat FO le plus proche de votre domicile, dont vous trouverez les coordonnées sur notre site : www.force-ouvriere.fr

Pensez à vous abonner aux InFOjuridiques

Cette revue trimestrielle comporte des articles de fond vous permettant d’être au courant de l’actualité juridique et de mieux l’appréhender !

A propos de cet article

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 07h40 à 08h00

    RMC
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC
  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.