Protection Sociale

Santé publique : quatre priorités et une concertation

, Françoise Lambert

Recommander cette page

JPEG - 154.9 ko
Paris, le 18 septembre 2017, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, clôture le lancement des travaux pour la stratégie nationale de santé 2017-2022. Le texte définitif sera rendu en décembre. @MinSoliSante

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a présenté le 18 septembre la stratégie nationale de santé du gouvernement. Les priorités en matière de santé publique pour les cinq ans à venir font faire l’objet d’une concertation et d’une consultation publique cet automne, avant une adoption en décembre.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a exposé, le 18 septembre, les grandes lignes de la politique de santé qu’elle va mettre en œuvre pendant le quinquennat.

La lutte contre les inégalités d’accès aux soins, la pertinence des soins, le développement de la prévention et de l’innovation sont les quatre axes prioritaires retenus par le gouvernement en matière de santé publique.

Un diagnostic du Haut conseil de la santé public

Le ministère de la Santé s’est appuyé pour les définir sur un diagnostic établi pendant l’été par le Haut conseil de la santé publique. Un rapport portant tant sur l’état de santé de la population que sur les stratégies envisageables pour l’améliorer.

Place croissante des maladies chroniques

Si le Haut Conseil a pris acte d’une espérance de vie élevée (85,4 ans pour les femmes, 79,3 ans pour les hommes), il a parallèlement fait le constat de la place croissante des maladies chroniques, diabète, cancers, maladies cardiaques et neurodégénératives.

D’où l’accent mis par le gouvernement sur la prévention, avec une attention particulière pour les publics précaires et les enfants , a précisé la ministre de la Santé.

Augmentation de trois euros du paquet de cigarettes

La promotion d’une meilleure alimentation, la lutte contre l’alcool et le tabagisme font partie des priorités. Le prix du paquet de cigarette va augmenter de trois euros, mais le rythme de cette hausse n’a pas encore été fixé.

Réduire les hospitalisations ponctuelles

Le Haut conseil de la santé publique, préconise de sortir du modèle du tout hôpital, en réduisant les hospitalisations ponctuelles. Celles-ci demeurent le premier poste de dépenses de l’Assurance maladie, 31 milliards de dépenses avec une progression de 2,4% pour la période 2012-2015, souligne-t-il.

Le développement de nouveaux parcours de soins, avec une réorientation vers des soins ambulatoires, sans hospitalisation, est ainsi au programme.

La ministre de la Santé a en outre dit son souhait d’ une réflexion sur l’évolution de la tarification à l’activité, afin de prendre davantage en compte la pertinence des soins et des actes.

Lutter contre les déserts médicaux

Enfin, le gouvernement compte mettre l’accent sur la lutte contre les déserts médicaux. Un plan destiné à lutter contre les inégalités sociales et territoriales d’accès aux soins sera présenté début octobre.

Une concertation auprès des représentants du secteur de la santé

Du côté du calendrier, une concertation sera menée par le ministère de la Santé en septembre et octobre auprès des représentants du secteur de la santé, des élus et des usagers.

Une première mouture de la stratégie nationale de santé sera alors rédigée et fera en novembre l’objet d’une consultation publique des Français, via internet.

La stratégie nationale de santé sera adoptée en décembre, sous la forme d’un décret.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.