FO Hebdo n°3205 du 15 juin 2016 - Supplément - FO Hebdo

Tout sur le Tour 2016

, Site internet Force Ouvrière

Recommander cette page

• Équipes • Favoris • Bonnes questions • Entretiens • Nouvelles technologies • JO de Rio • Cyclisme au féminin • Histoire • Livres • Quizz • Vos droits


Sport

• Le Tour de A à Z - 4
• Les équipes - 8
• Les favoris 10
• Les bonnes questions - 12
• Focus : l’ascension du Ventoux - 14
• Entretien avec Bryan Coquard - 17
• Pau-Luchon, le mythe - 18
• 100 % connectés - 20
• Après le Tour : Rio - 22
• Entretien avec Christian Prudhomme - 25
• Le cyclisme au féminin - 27

Culture

• Histoire : l’époque de la démesure - 28
• Les livres - 29

Conso

• Le Tour de la consommation - 32

Droits

• Le quizz de vos droits - 35
• Votre bulletin de salaire - 38

Jeu

• Le quizz du Tour de France - 41

A propos de cet article

Sur l’auteur

Site internet Force Ouvrière
Site internet : http://www.force-ouvriere.fr/

En complément

Éphéméride

26 mai 1904

Une étrange tentation de corruption
Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des (...)

Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des patrons, Manot, comprit aussitôt la provocation suspecte. Toutefois, il accepta les 50.000 francs qu’il versa aussitôt à la caisse du syndicat. Les entrepreneurs provocateurs n’eurent pas la grève qui camouflait, en vérité, un marchandage.
En revanche, le procureur de la République ouvrit une information judiciaire contre « les auteurs de la corruption qui furent poursuivis pour avoir à l’aide de manœuvres frauduleuses, tentés d’amener une cessation concertée du travail sur les quais de Marseille ».
Démasqués, les entrepreneurs coupables de corruption, décidèrent cyniquement d’attaquer Manot en diffamation !