Congrès

UD FO de l’Aisne, le XXVIe congrès rajeunit les instances

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Le XXVIe congrès de l’Union Départementale Force Ouvrière de l’Aisne s’est tenu le 12 octobre à Holnon devant plus de 200 militants représentant une cinquantaine de syndicats et en présence de Patrick Privat, Trésorier confédéral.

Après une forte mobilisation contre la loi Travail ces derniers mois, les campagnes ne manquent pas pour ce département, l’un des plus sinistré de France en termes d’emploi avec un taux de chômage de 13,9% au premier trimestre 2016 (contre 9,9% pour la France métropolitaine).

Un territoire qui subit désindustrialisation et délocalisations

Bien que l’Aisne ait déjà connu une forte désindustrialisation et des délocalisations ces dernières années, les débats du congrès ont traduit de fortes inquiétudes pour l’avenir de certaines entreprises ou services publics. De la métallurgie à l’hôpital, victime des regroupements, en passant par la société UMBC (baguettes de pain congelées), les risques sur l’emploi sont encore forts pour le département.

Dans les hôpitaux, c’est la loi sur les GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) qui pousse à la fusion d’établissements et ainsi à une diminution de l’offre de soins. C’est pourquoi le Groupement Départemental FO Santé de l’Aisne exige « le maintien de l’autonomie des établissements de santé, de plein exercice, avec l’ensemble de leurs activités et instances ». Coté Pôle emploi, c’est la volonté du Conseil régional de créer un réseau concurrent à Pôle emploi qui est dénoncée par les délégués.

Mais l’actualité de l’union passe également par la campagne électorale dans les TPE pour les deux mois à venir avec des objectifs de mobilisation pour chaque adhérent. Ensuite un accent sera mis sur la formation des militants qui a pâtit de la mobilisation contre la loi travail lors du premier semestre 2016.

Rajeunissement des instances

L’élection des nouvelles instances a été l’occasion d’« un fort rajeunissement de celles-ci et d’une représentativité des instances plus fidèle à la diversité des engagements syndicaux » sur le département selon son secrétaire général. Ainsi 4 nouveaux membres sont entrés au bureau de l’UD. Le congrès s’est également félicité de la création récente d’une dizaine de syndicats sur le département. Fo a également accueilli nombre de déçus de la CFDT. Ainsi la section syndicale de la société Suez RV Picardie a adhéré en masse à FO et est devenue majoritaire lors d’un récent scrutin.

Jean-Louis Pion, secrétaire général sortant a été reconduit à l’unanimité à la tête de l’union. Le rapport d’activité comme le rapport financier ont également été validés à l’unanimité.