Emploi et salaires - FO Hebdo

A Sète, les marins de Jifmar mobilisés pour leurs droits

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Les marins de Jifmar Offshore Services, armateur spécialisé notamment dans l’amarrage des pétroliers, étaient appelés par FO à faire grève fin avril. Toujours en alerte, ils s’opposent à une nouvelle organisation du travail.

Installée sur le port de Sète, dans l’Hérault, la société Jifmar s’occupe notamment de relier les tankers au sea-line, la canalisation sous-marine servant à transporter les hydrocarbures. Localement, elle emploie une vingtaine de salariés.

Les marins étaient appelés à faire grève le 28 avril par FO, unique syndicat présent dans l’entreprise. Conséquence, le départ de l’un des pétroliers a été un peu retardé. C’était un premier coup de semonce, prévient Lilian Torres, représentant fédéral du secteur mer à la Feets-FO.

La grève pourrait être relancée

Les salariés protestent contre la mise en place d’une nouvelle organisation du travail sur cinq semaines au lieu d’une. FO est d’autant plus remontée que cette dernière est issue d’un accord réputé non écrit, donc inapplicable. Lilian Torres dénonce également le non respect de la convention collective en termes de temps de travail et de salaires minimum. Il revendique l’ouverture de négociations avec la direction pour aménager cet accord.

Une première rencontre a eu lieu début mai avec le RSS FO. Les discussions devaient se poursuivre mi-mai. Dans le cas contraire, la grève sera relancée, cette fois sans préavis, poursuit Lilian Torres. Et en cas de retard de départ d’un pétrolier, les pénalités sont énormes.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)