Retraite

De réformes en réformes, ce sont les petites retraites qui trinquent le plus !

, Union Confédérale des Retraités-FO

Recommander cette page

De réformes en réformes, ce sont les petites retraites qui trinquent le plus ! Tel est le bilan de la Drees, organisme d’état, qui a relevé les effets sur la situation des assurés des différentes réformes des retraites mises en œuvre entre 2010 et 2015.

PDF - 1.2 Mo
Lettre UCR-FO
PDF - 1.2 Mo

Dans son étude de décembre 2016, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques [1] souligne en effet : Les personnes à faibles revenus sont globalement plus touchées par les réformes, avec une diminution de leur pension cumulée sur le cycle de vie de plus de 6 %. Les assurés ayant des bas salaires ou étant sortis précocement de l’emploi sont plus fortement touchés que les autres par les mesures d’âge de la réforme de 2010, tant en termes de durée que de montant de retraite. La perte de pension cumulée est de plus de 10 % pour les assurés en dehors du marché de l’emploi dès 50 ans.

Autres conséquences des « réformes » des régimes de base et des régimes de retraite complémentaires soulignées par la Drees :

  • Les deux réformes des retraites de 2010 et 2014 ont pour effet, à terme, de réduire la durée passée à la retraite de deux ans en moyenne et de diminuer la masse de pension cumulée sur le cycle de vie de 4,5 %, par rapport à une situation sans réformes… Les mesures liées à l’âge de la réforme de 2010 ont une forte incidence sur les âges moyens de départ, entraînant une baisse de la durée passée à la retraite.
  • Les accords Agirc et Arrco de 2011, 2013 et 2015, diminuent la pension tous régimes cumulée de plus de 1 %, en raison notamment des sous-indexations successives et des baisses de rendement [...] pour les assurés qui n’ont pas validé une carrière complète, l’accumulation des droits, pour certains d’entre eux, ne suffit pas à compenser l’effet négatif de l’allongement de la durée d’assurance requise.
  • [...] S’ajoutent d’autres mesures qui entraînent une diminution de la pension moyenne relative de l’ordre de 1,3 % pour la génération 1950 et de 1,8 % pour la génération 1980. Cette baisse est notamment la conséquence du décalage de la date de revalorisation des pensions du 1er avril au 1er octobre dans la plupart des régimes de base. Elle provient également des accords nationaux interprofessionnels (ANI) Agirc-Arrco… principalement de la sous-indexation des pensions Agirc-Arrco entre 2016 et 2019 et au passage de la re valorisation au 1er novembre (au lieu du 1er avril).
  • Par ailleurs, les réformes ont un effet modéré sur l’amélioration de la situation relative des femmes par rapport à celle des hommes au fil des générations... Les réformes diminuent légèrement l’écart de niveau de pension de droit direct entre les femmes et les hommes (d’environ deux points de pourcentage) mais c’est surtout l’amélioration des carrières des femmes qui contribue à cette réduction.

Ce bilan n’est pas une surprise pour FO, ce sont les conséquences voulues par ces « réformes ».

Les partisans de celles-ci nous expliquaient que nous défendions les nantis alors qu’eux-mêmes recherchaient, entre autres, l’équité en faveur des retraités les plus pauvres ; on en voit le résultat ! A aucun moment, ils ne se sont préoccupés réellement des faibles retraites.

Toutes ces mesures consistent à opposer les retraités stigmatisés comme « nantis » aux salariés, les retraités du privé aux retraités fonctionnaires ou aux agents des régimes spéciaux, les jeunes aux anciens, etc.

Parce que tous les retraités et tous les salariés ont les mêmes intérêts, à ceux qui tentent de diviser pour régner, nous opposons nos revendications telles que : le retour à l’indexation annuelle au 1er janvier des retraites sur l’évolution des salaires, le retour au calcul des retraites sur les 10 meilleures années, un revenu minimum qui ne puisse être inférieur au Smic pour une carrière complète, le maintien et l’amélioration des pensions de réversion.

Effet des principales mesures des réformes des retraites de 2010 à 2015 sur la durée passée à la retraite, la pension moyenne relative et la pension cumulée sur le cycle de vie, par génération

JPEG - 321.4 ko

Notes

[1Dress, Etudes et Résultats, décembre 2016, n° 985

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément