Poésie sans fin & Les Fils d’El Topo

Jodorowsky : un illuminé en salles obscures et en BD

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Connu pour avoir signé certains des films les plus délirants de l’histoire du cinéma, Alejandro Jodorowsky œuvre aussi bien dans le septième et le neuvième art. A son compteur, un nouvel album et un film dans la foulée. Jodorowsky, une case en plus ou en moins ? C’est selon…

JPEG - 474.1 ko
Les Fils d’El Topo. Vol 1. Caïn, d’Alejandro Jodorowsky et Ladrönn (éditions Glénat), 64 pages, environ 14,95 euros.

Octogénaire et toujours aussi allumé qu’à l’époque où il réalisait son western mystique, El Topo (1970), admiré par Lennon et Warhol, Alejandro Jodorowsky sort un nouvel album de BD tandis qu’à la rentrée sera présenté son dernier film. C’est justement Les fils d’El Topo, un projet cinématographique avorté, que l’on retrouve dans ce nouvel album de BD signé par Jodorowsky et illustré par le dessinateur mexicain José Ladrönn, qui a succédé au Français Giraud (1938-2012), également connu sous les noms de Gir et Moebius. Sorti à la mi-juin, Les Fils d’El Topo. Vol 1. Caïn constitue le premier volume d’une série à venir narrant les aventures de ce fils maudit tourmenté par ses relations avec son père, El Topo, et, bien sûr, son (demi) frère Abel, dans le cadre d’un mythique Ouest sauvage. Une errance initiatique occulto-psychédélique autant que sanglante à travers le tourbillonnant univers syncrétique bourré de symboles en tous genres cher à Jodorowky.

Le monde selon Jodorowsky

Si, 47 ans après, la légende d’El Topo revit en BD, c’est au cinéma que Jodorowsky revisite son propre passé. Après son enfance au Chili, contée dans La Danza de la realidad  (2013), le réalisateur, fils d’immigrés russes, continue le cours de sa vie débridée avec Poésie sans fin qui sortira dans les salles hexagonales à la rentrée, le 5 octobre prochain, après avoir reçu le Léopard d’or, la plus haute récompense du festival du film de Locarno. Une manière d’autobiographie plus ou moins fantasmée, peuplée de personnages hors-normes. Le monde selon Jodorowsky.


Les Fils d’El Topo. Vol 1. Caïn , d’Alejandro Jodorowsky et Ladrönn (éditions Glénat), 64 pages, environ 14,95 euros.
Poésie sans fin (Poesia sin fin), réalisé par Alejandro Jodorowsky, avec Adan Jodorowsky, en salles le 5 octobre.