À lire - FO Hebdo

Linguistique : Le français de France… et de Navarre

, Corinne Kefes

Recommander cette page

La langue française est riche, d’autant plus quand elle traverse les frontières et se confronte à d’autres cultures. Au sein de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie), 84 États revendiquent l’usage du français ; 220 000 personnes le parlent couramment ; ce serait la sixième langue la plus utilisée dans le monde. Mais parle-t-on tous le même français ? L’ouvrage nous montre, au travers de 180 expressions, de façon ludique et humoristique, que cette langue se teinte parfois d’une couleur locale. Voyagez donc en « franconésie » et venez jouer avec les mots et les coutumes.

À vous de décrypter : À force de fréquenter le deuxième bureau et de passer la nuit sur la corde à linge, il n’a plus sa couverture pays. Elle a découvert une balle perdue malgré les tais-toi qu’il avait distribués. Maintenant, il fréquente régulièrement une chapelle et se dallasse. Il risque de finir à l’amigo, à moins de trouver le bon Dieu endormi.

Traduction : À force de passer du temps avec sa maîtresse et d’avoir des nuits agitées, il n’a plus de petite amie. Elle a découvert un enfant illégitime malgré les pots de vin qu’il avait distribués. Maintenant, il fréquente régulièrement un bar et frime. Il risque de finir en prison, à moins qu’il n’ait de la chance. 

Casse-moi l’os ! Parlez-vous francophone ?, Salah Ben Meftah, Romain Eyheramendy et Yves Hirschfeld, éditions Le livre de poche, 130 pages, 5,30 euros.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mardi 22 août de 07h37 à 07h45

    France 2
    Jean-Claude Mailly sera l’invité des « 4 Vérités » sur France 2
  • Mardi 22 août de 08h20 à 09h00

    France Inter
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Nicolas Demorand dans la matinale de France (...)

Éphéméride

22 août 1908

Naissance de Henri Cartier-Bresson

Photographe français, il fonde en 1946, avec Robert Capa et David Seymour, l’agence Magnum. Il refuse toute mise en scène et prône le noir et blanc car ses reportages sont la simple représentation de la réalité prise sur le vif. Il est considéré comme un photographe humaniste.