Événement - FO Hebdo

« Rester nous-mêmes », la priorité du CCN

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

JPEG - 436.5 ko
Les délégués du CCN ont souligné la nécessité de rester mobilisés face à un avenir incertain. Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

À moins de trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, et moins d’une semaine après les résultats de la représentativité syndicale : les 6 et 7 avril, le Comité confédéral national de FO s’est réuni à Paris.

La période est inédite et inquiétante. La démocratie est déliquescente. Il importe donc de rester nous-mêmes. Nous ne donnerons aucune consigne de vote, ni directe, ni indirecte, que ce soit au premier ou au second tour., a notamment déclaré le secrétaire général, Jean-Claude Mailly, durant le CCN.

De nombreux intervenants ont souligné la nécessité de rester mobilisés face aux attaques présentes et à venir, à l’instar de Serge Legagnoa (Employés et cadres) : Quand on entend les propos des candidats sur la Sécurité sociale, il est clair qu’il nous faut rester droits dans nos bottes, prêts à nous mobiliser pour défendre notre sécurité sociale.

Jean-Claude Mailly a souligné qu’effectivement, il faut rester l’arme au pied. Le rapport de forces est amené à s’intensifier, quel que soit le président élu.

La résolution générale, adoptée à l’issue des travaux (moins deux voix contre), se conclut par un mandat à la commission exécutive et au bureau confédéral pour prendre toutes les dispositions et initiatives qu’exigerait la situation dans les mois à venir, y compris pendant l’été. Le CCN demande à toutes ses organisations, à tous ses militants, à tous ses syndiqués de rester particulièrement vigilants et mobilisés.

Un 1er Mai strictement syndical

Refusant de participer à un 1er Mai donnant directement ou indirectement une consigne de vote, qui plus est entre les deux tours de l’élection, les responsables FO ont réaffirmé leur volonté de rester sur le terrain strictement syndical. Nous luttons contre le racisme et la xénophobie en permanence depuis toujours, pas une fois tous les cinq ans. Nous n’avons de leçons à recevoir de personne, a ainsi déclaré Gabriel Gaudy (Paris), expliquant : Nous avons refusé de discuter de la préparation du 1er Mai avec ceux qui ont accepté le pacte de responsabilité, la loi Travail, la loi Macron, la loi Rebsamen… 

Autre point d’actualité qui a nourri la discussion : l’appréciation de l’accord sur l’Assurance chômage. Il aurait été très dangereux de laisser le sort de l’Assurance chômage entre les mains du prochain gouvernement, a expliqué Franck Bergamini (Bouches-du-Rhône). Un point de vue partagé par la quasi-totalité du CCN. Patrick Hébert (Loire-Atlantique) a notamment souligné : Même si c’est un point d’appui fragile, tant qu’on peut maintenir une certaine forme de paritarisme contre l’étatisme, il faut le faire.

Les responsables FO ont également discuté dans le détail des résultats de la représentativité, soulignant la nécessité de multiplier les nouvelles implantations. Sans abandonner nos revendications, il faut faire de notre développement la priorité, a ainsi souligné Frédéric Homez (Métallurgie). La représentativité est un outil pour aller au rapport de forces, a déclaré Hubert Raguin (Enseignement, culture et formation professionnelle).

Des résultats encourageants ont d’ores et déjà été annoncés. Pascal Lagrue (Rhône) a ainsi fait état de plusieurs nouvelles implantations au cours des derniers mois dans les secteurs de la chimie, la pharmacie et la métallurgie, ainsi que Michel Le Roc’h (Loire-Atlantique) qui a en particulier évoqué une nouvelle implantation dans la raffinerie de Donges, la deuxième de France. 

Voir en ligne : Photographies du CCN des 6 & 7 avril 2017

A propos de cet article

Sur l’auteur

Evelyne Salamero

Journaliste - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Dimanche 24 septembre de 12h00 à 13h00

    RTL – LCI
    Jean-Claude Mailly sera l’invité du « Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI », présenté par Benjamin (...)

Éphéméride

24 septembre 1814

En Autrice, arrivée de Talleyrand, représentant de Louis XVIII, au Congrès de Vienne auquel, après leur victoire sur Napoléon, au printemps de 1814, les quatre principales puissances victorieuses décident de convoquer tous les États d’Europe. Il va habilement exploiter les rivalités qui naissent entre (...)

En Autrice, arrivée de Talleyrand, représentant de Louis XVIII, au Congrès de Vienne auquel, après leur victoire sur Napoléon, au printemps de 1814, les quatre principales puissances victorieuses décident de convoquer tous les États d’Europe. Il va habilement exploiter les rivalités qui naissent entre les vainqueurs au sujet des attributions territoriales et des zones d’influence.

Mes droits

Une question ? Une réponse