Emploi et Salaires - FO Hebdo

La mobilisation contre la réforme du collège est montée d’un cran

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

La grève du 17 septembre pour l’abrogation de la réforme du collège a été plus importante encore que celle du mois de juin. Plus d’un tiers des professeurs ont cessé le travail (37 % au moins). Plusieurs établissements étaient bloqués à 70 %, 80 %, voire 100 %. Des milliers d’enseignants ont manifesté à Paris et en province. Alors que les organisations syndicales à l’initiative de la grève avaient demandé à être reçues par la ministre de l’Éducation en personne le 17 au soir et appelaient à des discussions sur de nouvelles bases, celle-ci s’est contentée de les faire recevoir par son cabinet. De nombreuses assemblées générales ont eu lieu dès le 18 au matin pour discuter de la reconduction de la grève, comme proposé par FO. L’intersyndicale devait se réunir le lundi 21 au soir pour décider des suites à donner à la mobilisation, avec notamment une manifestation nationale en perspective.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Evelyne Salamero

Journaliste - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

18 novembre 1944

En France, ordonnance créant la Haute Cour de justice chargée de juger les hommes qui avaient assumé les plus hautes charges, "chef de l’État, chefs de gouvernement, ministres, secrétaires d’État, commissaires généraux, résidents généraux, gouverneurs généraux et hauts commissaires" sous (...)

En France, ordonnance créant la Haute Cour de justice chargée de juger les hommes qui avaient assumé les plus hautes charges, "chef de l’État, chefs de gouvernement, ministres, secrétaires d’État, commissaires généraux, résidents généraux, gouverneurs généraux et hauts commissaires" sous le gouvernement de Vichy.

Mes droits

Une question ? Une réponse