Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

6 incendies sur dix pour se chauffer en Catalogne

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

En Catalogne, six incendies domestiques sur dix sont dus à la « pauvreté énergétique » (absence de chauffage ou plus de 15% des revenus y étant consacré), selon les pompiers catalans, qui ont évoqué journaux et bouts de bois brûlés au milieu du salon et cuisinières improvisées entre autres systèmes D... A la mi-novembre, Rosa, une femme de 81 ans, est décédée, à Reus, près de Tarragone, des suites de l’incendie provoqué par la bougie dont elle se servait après s’être vue couper l’électricité deux mois auparavant, pour non-paiement de factures. Ce drame a déclenché une vive polémique en Catalogne, froide et humide en hiver, ainsi que dans toute l’Espagne. Les deux principales compagnies d’électricité du pays, Endesa et Iberdrola, ont procédé en 2015 à 5,9% coupures de courant de plus qu’en 2014, a déploré l’association de défense des consommateurs Facua.

Les factures flambent : 7 100 morts par an

10,6% des Espagnols n’ont pas pu chauffer convenablement leur logement en 2015 contre 5,9% en 2008, selon l’Institut national des statistiques (INE). Le nombre de personnes ayant des difficultés à payer les factures d’électricité avait déjà augmenté de 2 millions entre 2010 et 2012, pour une population de 47 millions. Un chiffre en expansion suite aux importantes hausses de prix de l’énergie consécutive à la libéralisation de ce marché. Et une situation dont les conséquences entrainent des complications fatales pour 7 100 personnes par an, selon les chiffres l’Asociación de Ciencias Ambientales (ACA), spécialiste des sciences environnementales, qui étudie particulièrement le sujet depuis quelque quatre années.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

19 octobre 1862

Naissance de Marcel Sembat, journaliste et orateur
Sous l’influence d’Édouard Vaillant, il entra au comité révolutionnaire central. Dans ses articles incisifs, il menait un combat ouvert et courageux pour la défense du mouvement syndical et en faveur de l’action de la vieille CGT. Il défendit Yvetot au procès de Nantes, et protesta avec énergie contre (...)

Sous l’influence d’Édouard Vaillant, il entra au comité révolutionnaire central. Dans ses articles incisifs, il menait un combat ouvert et courageux pour la défense du mouvement syndical et en faveur de l’action de la vieille CGT. Il défendit Yvetot au procès de Nantes, et protesta avec énergie contre les poursuites et les condamnations des militants syndicalistes. Il prononça à la Chambre des discours retentissants contre l’occupation illégale par la police de la Bourse du travail et à propos de l’affiche antimilitariste. Avant la première guerre mondiale, Marcel Sembat combattit la politique antiouvrière de Clemenceau. Orateur et journaliste de talent, plein de verve, il était spirituel et mordant pour la vérité et la justice. L’évolution, disait-il, se poursuivra inexorablement et amènera la transformation sociale nécessaire. Les syndicats et les coopératives sont les facteurs indispensables de ce renouveau.

Mes droits

Une question ? Une réponse