Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

21 mars 2022 : contre le racisme, la xénophobie et les discriminations, FO défend la solidarité entre les travailleurs

Communiqué de FO par Béatrice Clicq

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, Force Ouvrière rappelle :

  son profond attachement aux droits de l’homme, et souhaite que la question de l’immigration (quel que soit le pays d’origine) soit considérée avant tout, sous l’angle des droits de l’homme et des droits des travailleurs tels qu’ils figurent en préambule de la Constitution française, et dans le cadre des conventions internationales de l’ONU et de l’OIT ;
  que le chômage de masse, la précarité, les inégalités, la pauvreté et l’ignorance demeurent le terreau de discours et slogans racistes, xénophobes et discriminants.
  Son rejet des slogans et politiques qui font de l’étranger, du migrant, les boucs émissaires faute d’apporter des réponses de justice sur le terrain économique et social.

FO incite et encourage l’ensemble de ses militants, adhérents et structures à la vigilance et au rejet de tout acte ou propos raciste et discriminant et leur demande de contribuer au respect de chacun et à l’égalité des droits pour tous en combattant et en refusant toute discrimination envers l’ensemble des travailleurs.

Plus que jamais FO continuera à lutter pour plus d’égalité, de justice et de solidarité pour tous les travailleurs tant au plan national qu’international.

Béatrice Clicq Secrétaire confédérale au Secteur de l’Egalité et du Développement durable

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.