Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

+25% pour ma tante à Limoges

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Le Crédit municipal de Limoges (Haute-Vienne) a vu sa clientèle augmenté de 25% en 2016 par rapport à 2015. Celle-ci est de plus en plus composée de personnes âgées ou qui travaillent ont recours à cette forme de prêt, selon une chargée de clientèle de cet établissement.

La crise et ma tante

Surnommés « ma tante », les caisses de crédit municipal, anciennement mont-de-piété, sont des établissements publics communaux de crédit et d’aide sociale qui disposent d’un monopole du prêt sur gage (bijoux en or, le plus souvent, argenterie, etc.). Elles sont une trentaine en France, sans compter les antennes locales et connaissent un certain essor depuis le début de la crise : l’activité du Crédit municipal de Nantes et de ses agences d’Angers et de Tours, a progressé de 30 % entre 2008 et 2013. La fréquentation de celui de Paris connu une augmentation de 40 %, passant de 400 visiteurs par jour en 2007 à 650 en 2010.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.

Éphéméride

22 octobre 1956

En Hongrie, des tracts d’étudiants circulent à Budapest. Ils exposent les revendications de la nation, parmi lesquelles le retour d’Imre Nagy, des élections libres et la révision des rapports avec l’Union soviétique. C’est le prélude de l’insurrection qui sera écrasée par (...)

En Hongrie, des tracts d’étudiants circulent à Budapest. Ils exposent les revendications de la nation, parmi lesquelles le retour d’Imre Nagy, des élections libres et la révision des rapports avec l’Union soviétique. C’est le prélude de l’insurrection qui sera écrasée par Moscou.