275 millions d’euros

Le chiffre par  Michel Pourcelot

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Au seul titre des heures supplémentaires, sont dus aux policiers quelque 275 millions d’euros, un montant qui cumule des années et des années de retard, a reconnu le ministre de l’Intérieur le 18 décembre 2018, avant de recevoir des syndicats de policiers réunis en une intersyndicale comprenant Unité SGP Police-FO. Ces derniers étaient venus non seulement faire part des difficultés des policiers dans l’exercice de leur métier, mais aussi de leurs problèmes de pouvoir d’achat.

Ils ont fini, au bout de quelque 48 heures de négociations, dans la nuit du 19 décembre 2018, par obtenir rapidement gain de cause : C’est ce qu’on voulait, on voulait une amélioration immédiate du pouvoir d’achat, a expliqué le secrétaire général d’Unité SGP Police-FO, Yves Lefebvre.

Les policiers réclamaient notamment, comme nombre de salariés, une revalorisation salariale, et, comme l’ensemble des fonctionnaires, ils dénonçaient le gel de leur indice depuis plusieurs années.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Le niveau « alerte attentat » est prolongé au...

Sécurité par Clarisse Josselin

Le niveau « alerte attentat » est prolongé au moins jusqu’au 10 avril. Ce dispositif, d’une durée obligatoirement limitée, n’avait jamais été maintenu si longtemps. Pour permettre aux hommes de se reposer, FO revendique un assouplissement des mesures.
Ils sont près de 20 000 policiers et militaires (...)