FO Hebdo n°3232 du 1er mars 2017 - FO Hebdo

7 mars : l’appel à la mobilisation fait tache d’huile

Recommander cette page

L’hôpital est un concentré des difficultés auxquelles sont aujourd’hui confrontés les agents et les usagers. © Anthony MICALLEF / HAYTHAM-REA

Initiative - Les fédérations FO, CGT et SUD de la santé et du social ont impulsé une journée de grève et de manifestation.
Extension - Action sociale, Sécurité sociale, Pôle emploi… d’autres secteurs ont décidé de se joindre au mouvement.
Usagers - Tous dénoncent la dégradation des conditions de travail et la baisse des moyens alloués aux services publics.

Éditorial, par Jean-Claude Mailly
- Une mobilisation pour défendre les rémunérations, les missions, les conditions de travail

Événement 2-3
- Santé, social, service public : action nationale le 7 mars
- La mobilisation en marche

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

Actualité 4-5
- Mutuelles : bras de fer salarial dans la branche
- Automobile : victoire express sur les salaires chez Benteler
- Adoption définitive de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales
- Les télétravailleurs effectuent plus d’heures que les autres
- 30 000 morts en Angleterre à cause de l’austérité budgétaire

Idées 6
- Le pouvoir d’influence grandissant des multinationales

Pratique 7
- Le chiffre de la semaine
- Banques : changer de crémerie ne sera pas forcément de la tarte
- Agenda

Entre militants 8
- Portrait - Défendre la notion de service public

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

A propos de cet article

En complément

Éphéméride

12 décembre 1943

Appel à la classe ouvrière de la CGT clandestine
La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez (...)

La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez à entrer catégoriquement dans l’action. Les moyens d’obtenir satisfaction sont entre vos mains et dans votre volonté. Les grèves restent l’arme ultime à employer pour imposer votre dû. Revendiquer un salaire meilleur est un devoir national. C’est sauvegarder les familles françaises ». En terminant, la CGT invite les travailleurs aux combats contre la déportation arbitraire et à s’unir dans les syndicats pour leur libération.