Vincenzo Nibali, avec lui tout peut arriver

Le Tour et ses favoris par Baptiste Bouthier

Vincenzo Nibali, palmarès sur le Tour : troisième en 2012, septième en 2009, vingtième en 2008.

Il y a deux ans, Nibali avait été l’un des seuls coureurs à tenter de résister face au rouleau compresseur Sky.

L’Italien n’avait rien pu faire face à Bradley Wiggins et Chris Froo me, mais il avait terminé premier du reste du monde en montant sur la troisième marche du podium. Une étape de plus dans sa carrière rondement menée. Car l’an dernier, le Sicilien a rempli un autre objectif : s’imposer sur son tour national. Nibali a en effet remporté assez aisément le Tour d’Italie. Et puisqu’il avait déjà remporté celui d’Espagne en 2010, il ne lui manque plus que la Grande Boucle pour avoir la collection complète des grands tours à son palmarès...

« Nibali prend ses trajectoires à tombeau ouvert. »

Logiquement, c’est donc l’unique but de la saison 2014 du coureur d’Astana, qui a réalisé une première partie de saison assez discrète, comme pour mieux lâcher les chevaux juillet venu. Coureur imprévisible, cultivant une dimension assez romantique de son sport, celle d’un coureur prêt à prendre le risque de perdre pour avoir une chance de gagner, Nibali est l’assurance d’une course ouverte. Meilleur descendeur du peloton, de l’avis unanime de ses collègues, il prend des trajectoires à tombeau ouvert dont lui seul a le secret. Il fait aussi partie du cercle des tout meilleurs grimpeurs mondiaux et se débrouille plus que bien en contre-la-montre, en tout cas davantage que les purs grimpeurs. Bref, il a toutes les qualités requises pour briller... et dynamiter le duel annoncé entre Contador et Froome, d’autant plus qu’il sera moins surveillé que ces deux-là. ■

Sur le même sujet

Les Chèques-Vacances menacés par l’austérité ?

Vacances pour tous par Mathieu Lapprand

Les Chèques-Vacances permettent aujourd’hui à nombre de salariés (du public comme du privé) de partir en vacances, en leur offrant la possibilité de payer tout ou partie des frais de transport, d’hébergement, ou de loisirs. Le gouvernement semble prêt à remettre en cause les conditions d’attribution de cette aide, selon les informations du Canard Enchaîné dans son édition du 22 avril 2014.

« Le gros problème, c’est le logement »

Trois questions à... Daniel Jacquier, Secrétaire général de l’UD FO de Savoie par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Daniel Jacquier : Nous sommes le département de France qui compte le plus de saisonniers. Selon les listes aux élections prud’homales, ils sont 38 000 sur les 129 000 salariés que compte le département. Ils sont nombreux l’hiver, mais il y a aussi du tourisme d’été avec les lacs, les stations thermales et les activités de montagne.