Régression énergétique | FO vote contre

Communiqués par Pascal Pavageau

En Conseil national de transition écologique (CNTE) de ce jour, Force Ouvrière a voté contre le projet d’avis relatif au projet de loi de programmation « pour un nouveau modèle énergétique »

Force Ouvrière rappelle tout d’abord l’absence de concertation du gouvernement dans la période de finalisation de son projet de loi.

Sur le fond, Force Ouvrière dénonce des orientations importantes du projet de loi : le dogme de réduction par deux de la consommation d’énergie en 2050 est absurde. Celui-ci répond d’une logique de décroissance. La création d’un plafond de production d’électricité nucléaire est hypocrite et économiquement comme socialement dangereuse. L’obligation de rénovation thermique des logements aux frais des ménages n’est pas acceptable, a fortiori en pleine modération salariale et baisse du pouvoir d’achat. L’ouverture des concessions hydrauliques à la concurrence, jamais débattue lors du débat national en 2013, doit être retirée.

Force Ouvrière regrette que ce projet ne traduise pas une grande politique publique de l’énergie, ambitieuse pour le mix énergétique, l’innovation, les emplois et la croissance, notamment par l’intervention publique.

Sur l’avis du CNTE, le ministère a refusé d’examiner les amendements portés par Force Ouvrière lors de la dernière réunion de la commission spécialisée du CNTE, contrairement aux engagements donnés par sa présidente.

Ce projet de loi, comme la procédure menée au niveau du CNTE, sont clairement cadrés par des impératifs budgétaires, idéologiques et politiciens.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Allongement du congé de paternité

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Serge Legagnoa

Pour FO, si l’allongement de ce congé est une bonne chose qui nous replace dans la moyenne des pays européens, cela reste insuffisant si l’on souhaite réellement atteindre l’égalité femme - homme, initier un véritable lien entre le père et l’enfant, ainsi que l’épanouissement de l’enfant dès les premiers jours.