A propos des déclarations du gouvernement sur l’indexation des pensions sur l’inflation

UCR-FO par Union Confédérale des Retraités-FO

Communiqué de l’UCR-FO

L’UCR FO a pris connaissance des déclarations du ministre du Travail M. Olivier Dussopt concernant la revalorisation des pensions du régime général.

Nous voulons que l’indexation sur l’inflation soit valable pour la retraite du mois de juillet, versée le 9 août, a-t-il déclaré.

Si l’UCR FO prend acte de ces propos, elle estime que plusieurs questions restent en suspens.

En déclarant, avant les élections législatives, que cette mesure sera prise dès que la majorité présidentielle sera présente à l’Assemblée (…), nous pourrions penser qu’il s’agit d’une promesse électoraliste.

Par ailleurs, comme le rappelle la Confédération FO, l’indexation des pensions sur l’inflation n’est pas une nouveauté : elle existe depuis au moins 1987 pour le régime général et 2003 pour les fonctionnaires.

Le problème c’est que depuis des années, les pensions sont sous indexées et les mesures fiscales comme la hausse de la CSG se sont multipliées entraînant une baisse de pouvoir d’achat des retraités de l’ordre de 10% (soit un mois de pension) depuis 2014.

M. Dussopt reste flou sur le montant de la revalorisation même si le chiffre de 4% a été avancé.

Si c’est le cas, on est en deçà de l’inflation qui, fin avril s’élevait déjà à 4,8% et qui devrait se poursuivre dans les mois qui viennent : l’Insee tablant sur une inflation de l’ordre de 5,4%.

0r sur les 6 premiers mois de l’année, les retraités ont déjà perdu gros dans la mesure où la revalorisation au 1er janvier 2022 n’a été que de 1,1%.

Aussi, l’UCR FO revendique une hausse au moins équivalente au taux de l’inflation au 1er juillet 2022 avec effet rétroactif au 1er janvier 2022 et l’augmentation en parallèle des plafonds déterminant les différents taux de CSG afin d’éviter ce qui s’est produit avec la dernière revalorisation où plusieurs milliers de retraités ont vu en réalité leur pension diminuer.

Sur le même sujet